Cartier en mode Nouvelle Vague

(NB : toutes les photos de bijoux sont signées Vincent Wulveryck © Cartier 2013

Cartier vient de lancer sa nouvelle collection, baptisée Nouvelle Vague . Une inspiration toute parisienne puisque chaque ligne de cette collection est associée à un lieu mythique parisien. « Ville et joaillier, inséparables, reliés par un fil créatif invisible, un charme à la française dont la Parisienne incarne l’incomparable état d’esprit », souligne ainsi la Maison. Et c ‘est bien la parisienne que Cartier a souhaité croquer « d’un trait de caractère joaillier. Une collection pensée comme un hymne à ses nuances, ses couleurs, ses secrets de séduction et de style ». Et ce ne sont pas moins de sept lignes que le joaillier présente, une collection très complète et très variée, qui séduira toutes les femmes pas ses pièces magnifiques.

Mais attardons nous sur ces bijoux. J’aurais aimé commencer par mes préférés, mais j’avoue qu’il est difficile de choisir… Tout de même, un gros (gros) coup de cœur pour la ligne Affranchie (forcément!), très massive mais, si moderne dans son hommage aux Arts Déco et tellement belle dans sa somptueuse simplicité ! Elle incarne le quartier du Trocadéro, « Radicalement Paris, quand la ville s’élève, exige l’intelligence et la culture. Lieu d’art et de réflexion sur les marches du Palais de Tokyo, là où les Parisiennes, moitié garçons, moitié filles, sophistiquent la pensée d’un trait d’esprit. Modernes, elles structurent leur allure faussement simple, artistes d’un style graphique, pour la noblesse minimale d’un torque ou d’un bracelet rigide, joncs d’or rose cernés par la géométrie de deux motifs en tête-à-tête », souligne la Maison  :

30359 30410

30419

Je me suis ensuite penchée sur la ligne Glamour, qui s’épanouit sur les Quais de Seine, et ses magnifiques jeux de volutes, de toute beauté.  Jugez plutôt :

30308 30374 30443

J’ai en particulier adoré le collier de cette ligne, sublime :

30353

Il y a aussi la ligne Impertinente (sise au Parc du Luxembourg), délicieusement rétro, toute en courbes, dont les deux pièces suivantes m’ont fait penser à un éventail, accessoire très Nouvelle Vague justement :

30323

30329

Terminons en beauté et avec de la volupté, puisque Volupteuse est le nom de la dernière des lignes que j’ai choisi de vous montrer, associée à l’Opéra de Paris :

3034130362

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s