Le bijoutier qui venait du froid…

Ole Lynggaard Copenhagen, vous ne connaissez pas ? La marque danoise, créée par Ole Lynggaard, fête pourtant ses 50 ans cette année, et en beauté ! Son concept, c’est de combiner les bijoux, créés à la main à partir de matériaux précieux dans l’atelier d’Hellerup à Copenhague, de manière flexible pour exprimer son style personnel. Pas très clair comme explication, je m’en rends bien compte. C’est beaucoup plus parlant quand leurs créations sont à portée de main. En fait, leurs lignes sont peu nombreuses, mais leurs gammes très profondes. Chaque cliente peut ainsi choisir sur mesure dans la ligne de son choix son or (jaune, blanc, rose ou noir), sa pierre de prédilection si la ligne en propose, et ses bijoux. Prenons pour exemple la ligne qui m’a le plus emballée, Snake :

2013_015 - white RGB

2013_022 - white RGB

027

Ci-dessus, la bague, qui existe en plusieurs modèles, avec plus ou moins d’arabesques, de diamants, de volutes.

Ici, des boucles d’oreilles, avec plus ou moins de diamants selon les goûts, et dont la pierre est amovible…

2013_019 - 020 - white RGB

Et ci-dessous, le pendentif phare de la gamme :

030

Enfin un pendentif m’a bien amusée, un petit oiseau dans sa cage. Ces pendentifs fonctionnent tout seuls, sur un lien, comme des charms, ou en agrément de parures déjà existantes, via un système de fermoirs invisibles ultra-malins :

032

Olecharms

Ce sont aujourd’hui 45 orfèvres qui travaillent pour la marque, formant le plus grand atelier d’orfèvrerie de Scandinavie. Tous les bijoux sont entièrement moulés et assemblés dans l’atelier avant d’être envoyés aux quatre coins du monde. Et aussi à la cour du Danemark dont Ole Lynggaard Copenhagen est l’un des fournisseurs officiels… Ici, la ligne Lotus :

028 029 2013_200 RGB - green aquamarine

Malgré un rayonnement international, Ole Lynggaard Copenhagen est restée une Maison familiale. Ole Lynggaard partage en effet son atelier avec sa fille et son fils, Charlotte et Søren Lynggaard, qui dirigent désormais la marque avec leurs conjoints respectifs. Charlotte a épousé Michel Normann, directeur commercial, et Søren Lynggaard (directeur général) est marié à Hanna Lynggaard, directrice des ventes par représentation. Le fondateur, le voici :

2012_415

Depuis 1992, Charlotte Lynggaard développe et crée des collections de bijoux parallèlement à son père. Voici son portrait :

2012_414 - Kopi (2)

C’est en échangeant leurs idées et en faisant dialoguer les matériaux entre eux qu’ils ont tous deux créé leurs collections uniques, composées de bijoux innovants et empreints d’un savoir-faire traditionnel. Outre ses talents dans le domaine du bijou, qui a notamment donné naissance à la superbe ligne Nature,

2013_027 - white RGB

2013_031 - white RGB

Charlotte Lynggaard s’est essayée au stylisme, et avec bonheur, à l’occasion des 50 ans de la Maison. Jugez un peu :

showOle

Le concept global a été présenté le 15 mai à l’occasion d’un défilé, réalisé en collaboration avec les ELLE Style Awards, qui se sont tenus au Théâtre royal danois à Copenhague. Charlotte Lynggaard a travaillé sur des esquisses et idées pour ses créations, qui ont pris vie sur le podium, où bijoux, robes et scénographie ont fusionné.

2013_316 RGB 2013_320 RGB 2013_322 RGB 2013_325 RGB

Et hop, la vidéo du show !

Et pour finir, deux images de leurs campagnes, dont l’égérie est la mondialement connue Helena Christensen… Vivement l’ouverture d’une boutique en France !

2013_101 RGB

helenaa_02

Publicités

Une réflexion sur “Le bijoutier qui venait du froid…

  1. Pingback: En Bref donc… | unvraipetitbijou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s