Jour de chance ?

Van Cleef & Arpels a développé un micro-site sur le thème de la chance, cher à la Maison. Baptisée  8 Seconds of Luck, la plateforme invite les internautes à composer des messages de chance à travers de courtes vidéos de huit secondes.  Elle sont générées à partir d’une sélection de mini-films d’une seconde disponibles sur le site : ils sont inspirés de citations sur le thème de la chance ou font référence aux différentes lignes et matières des collections iconiques de la Maison.

Les utilisateurs peuvent aussi écrire un court message pour personnaliser leur vidéo.  Les internautes peuvent en outre participer à un concours en soumettant leur vidéo de huit secondes. L’une de ces séquences poétiques sera récompensée à l’occasion d’un tirage au sort. Alors, prêts à tenter votre chance ?

VCAchance

Sur le principe, je trouve l’idée plutôt sympa. Par contre, je trouve que le produit final est décevant et peu abouti : on ne retrouve pas tellement l’identité de Van Cleef & Arpels et le passage obligé par les collections de la Maison apporte un côté très terre à terre à l’opération. Dommage, parce que, comme je l’ai dit, sur le principe, l’idée me plaisait.

Publicités

Les Arts Déco font leur show

Je sais, ce blog est en jachère complète, et voilà bien deux (trois??) semaines que je veux vous parler de cette expo du Musée des Arts Décoratifs sans trouver le temps d’écrire dessus… Rentrée des classes oblige !

Or, jusqu’à début mars, à l’occasion des Circuits Bijoux, l’exposition « Dans la ligne de mire », réalisée avec le soutien d’Ateliers d’Art de France, propose un panorama inédit de la création française actuelle dans le domaine du bijou. Et cette exposition, elle est immanquable.

002 003

Plus de 700 pièces « témoignent du rôle de la parure aujourd’hui, des recherches plastiques, de l’audace formelle, de la justesse dans la façon d’interroger le corps contemporain et de pointer les nouveaux comportements sociaux », soulignent les Arts Décoratifs. Et, cerise sur le gâteau, l’exposition est déployée au sein des collections permanentes du musée des Arts décoratifs, ce qui permet au passage de se rincer l’œil et le bon !

Et si la scénographie de l’exposition est de prime abord déroutante, on se laisse très vite aller à en suivre le fil conducteur au gré des collections du musée.

009 010 012

Ce sont quelque 55 créateurs de bijoux contemporains indépendants, qui ont  été  invités à présenter leurs œuvre s les plus récentes dans une scénographie ponctuée de photographies, de vidéos, de clips d’artistes, de documentaires, de défilés ou campagnes de communication publicitaires.

018 024 028 033

Le mot de la fin aux Arts Décoratifs : « Les bijoutiers contemporains sont ceux que le public connaît le moins bien, ces derniers produisant essentiellement des pièces uniques, réalisées entièrement à la main, exposées seulement dans quelques galeries spécialisées, dans des musées d’arts appliqués ou d’art contemporain, en l’absence d’un appareil critique adapté et d’une couverture médiatique efficace. Ces créateurs consacrent toute leur vie artistique au domaine du bijou… ainsi, leur production se démarque de celle qu’on englobe habituellement sous la dénomination « bijoux d’artistes », ces termes concernant des sculpteurs ou peintres souvent de grand renom, ayant dessiné ponctuellement des bijoux. il en est de même pour les bijoux de designer qui jamais ne creusent aussi intimement et sur le long terme un vocabulaire personnel autour des multiples références historiques et symboliques du bijou. ».

029 034 038 039 040 042 043

Ah, et j’allais oublier  : Pour toutes mes copines dingues de mode et de chaussures, une petite dédicace en passant :

015 019 022