Cartier, suite et (peut-être) fin !

Suite de la visite de l’exposition Cartier, le style et l’histoire, qui se déroule actuellement au Grand Palais. (les épisodes 1 et 2 sont ici et ici).

Parmi les pièces qui m’ont le plus frappées, figure ce merveilleux bracelet Dauphin, signé Cartier Paris en 1969. Il s’agissait d’une commande. Il est en or gravé, 1028 diamants taille brillant pour un poids total de 33,73 carats, 2 émeraudes de forme poire (yeux). L’ouverture se fait grâce à un système pivotant de chaque côté.

Bracelet Dauphin, Cartier Paris, 1969

Bracelet Dauphin, Cartier Paris, 1969

IMG_7928

Pour rester dans l’univers du bestiaire, j’ai flashé sur le collier Serpent, commande de Maria Félix, l’une des muses de la Maison mise en avant lors de l’exposition. Il date de 1968 et est en platine, or blanc et or jaune, 2473 diamants taille brillant et baguette pour un poids total de 178,21 carats, 2 émeraudes de forme poire (yeux) et émail vert, rouge et noir.

Collier Serpent, commande de Maria Félix de 1968. Cartier Paris

Collier Serpent, commande de Maria Félix de 1968. Cartier Paris

Ensuite, j’avoue, je me suis bien amusée devant la vitrine ci-après, et ses petits animaux, notamment les caniches, qui ont, il faut bien le reconnaître, beaucoup de chien ! Celui qui est tout en bas est signé de Cartier Paris en 1958 (platine, diamants, rubis). Il  provient de la collection de la princesse Grace de Monaco (Collection Palais princier de Monaco), tout comme son copain situé à gauche et qui est lui, signé de Cartier Londres et 1960 (or, cabochons de rubis, rubis calibrés, perles et onyx).

Broches caniches, Cartier Paris 1958 et Cartier Londres 1960.

Broches caniches, Cartier Paris 1958 et Cartier Londres 1960.

Enfin, comment clore cette série « bestiaire » sans parler de la panthère, emblème de la Maison et surnom de Jeanne Toussaint, sa plus célèbre directrice artistique ?

Celle qui suit est l’un des joyaux de l’exposition. Il s’agit d’une broche-pince Panthère, signée Cartier Paris en 1949, en platine, or blanc, diamants taille 8/8, deux diamants jaunes de forme poire (yeux), un cabochon de saphir cachemire de 152,35 carats et cabochons de saphir (taches). Il a été vendu à la Duchesse de Windsor, autre aficionada de la Maison. C’est d’ailleurs la deuxième panthère que Cartier a exécutée pour la Duchesse, la première surmontait un cabochon d’émeraude.

Broche-pince Panthère, signée Cartier Paris en 1949

Broche-pince Panthère, signée Cartier Paris en 1949

panthèreCartier

Autre panthère magnifique, ce bracelet rigide Panthères, de Cartier Paris (1958) en platine, or blanc, diamants taille brillant et 8/8, cabochons de saphir (taches), émeraudes taille marquise (yeux) et onyx (truffe) :

Bracelet rigide Panthères, de Cartier Paris (1958) en platine, or blanc, diamants taille brillant et 8/8, cabochons de saphir (taches), émeraudes taille marquise (yeux) et onyx (truffe)

Bracelet rigide Panthères, de Cartier Paris (1958) en platine, or blanc, diamants taille brillant et 8/8, cabochons de saphir (taches), émeraudes taille marquise (yeux) et onyx (truffe)

Sans transition aucune, parlons maintenant d’une autre muse de la Maison, Marjorie Merriweather Post et de sa fantastique broche-pendentif en émeraudes gravée, signée Cartier Londres en 1923, et remaniée par Cartier New York en 1928. Elle est en platine, émeraudes (dont 7 émeraudes gravées Mogholes du 17ème siècle, de 250 carats au total), diamants et émail.

Ladite broche a été immortalisée dans le portrait ci-après, signé Giulio de Blaas, également visible au Grand Palais :

Broche-pendentif en émeraudes gravée, signée Cartier Londres en 1923, et remaniée par Cartier New York en 1928.

Broche-pendentif en émeraudes gravée, signée Cartier Londres en 1923, et remaniée par Cartier New York en 1928.

marjorie

Ensuite, et toujours dans un joyeux bordel, j’ai eu un coup de foudre pour cette toute petite broche, signée Cartier Paris vers 1899. Elle est en or, acier, diamants taille rose, émail blanc et rose. L’image n’est pas très nette, la faute à l’éclairage et à la cohue du troisième âge qui rendait l’accès à cette vitrine difficile :

Broche signée Cartier Paris vers 1899

Broche signée Cartier Paris vers 1899

Pas très éloigné dans le temps, le collier suivant a été vendu à la reine de Siam. Daté de 1908 e signé Cartier Paris, il est en platine, diamants ronds taille ancienne, rose et 8/8, serti millegrain et soie :

Collier Cartier Paris, 1908

Collier Cartier Paris, 1908

Signalons ensuite cette merveille de collier, signé Cartier Paris en 1910, en platine, diamants taille 8/8, ronds taille ancienne et rose, saphirs facettés, perles fines, serti millegrain (provenance : Mary Scott Townsend et Mrs Donald LcElroy).

Collier, signé Cartier Paris en 1910

Collier, signé Cartier Paris en 1910

Un autre coup de coeur, ce bracelet vendu à Gloria Swanson et réalisé en 1930 par Cartier Paris. Il est en platine, diamants ronds taille ancienne et 8/8, et 47 disques de cristal de roche. Cette merveille vaut à elle-seule le déplacement au Grand Palais, tant elle est à pleurer de perfection :

Bracelet vendu à Gloria Swanson et réalisé en 1930 par Cartier Paris.

Bracelet vendu à Gloria Swanson et réalisé en 1930 par Cartier Paris.

Enfin, pour clore (si, si !) ce billet, un clin d’œil à mes amis, qui connaissent ma passion pour le rugby, avec cet étui à cigarette réalisé par Cartier Paris en 1908, en vermeil, émail translucide jaune et bleu de roi sur fond guilloché et un cabochon de saphir :

Etui à cigarette réalisé par Cartier Paris en 1908

Etui à cigarette réalisé par Cartier Paris en 1908

Publicités

Une réflexion sur “Cartier, suite et (peut-être) fin !

  1. Pingback: Cartier à la bonne heure | unvraipetitbijou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s