Passons à l’heure grecque!

Passons à l’heure grecque!

Au hasard des communiqués qui me sont envoyés, j’ai des coups de cœur…, ou non. Là, j’ai craqué pour la prochaine collection d’Elise Tsikis, qui ne sera disponible que le 15 novembre…

Originaire de Grèce, Elise Tsikis a d’abord fait une école d’art appliqué, avant de passer un master de design de mode  et d’histoire de l’art, à Paris. Créatrice libre, elle a notamment travaillé par le passé pour la maison de couture Christian Dior .

Ce que j’aime particulièrement chez cette jeune créatrice, c’est sa manière de présenter ses collections en déclinant les couleurs, comme autant de nuanciers précieux. Le tout restant d’un goût parfait !

Jugez plutôt avec le bleu :

Elise Tsikis, collection été 2014

Elise Tsikis, collection été 2014

Elise Tsikis, collection bleue

Elise Tsikis, collection bleue

Etsikiscollectionbleue

Ou le noir, le blanc… :

 

Elise Tsikis, noir et blanc

Elise Tsikis, noir et blanc

Etsikisnoir1

Le noir d’ailleurs, parlons-en, puisque cette jeune créatrice lance une collection capsule, Black Diamants, de toute beauté, en vermeil et pierres précieuses :

Elise Tsikis, collection Black Diamants

Elise Tsikis, collection Black Diamants

EtsikisbraceletCassy ETsikiscollier Etsikissautoir

Alors tentées, ou pas ?

Publicités
Souriez, c’est la rentrée -3

Souriez, c’est la rentrée -3

Suite et fin de toutes ces informations passées à la trappe de ma galère estivale de wifi (ici et ici, les épisodes 1 et 2). Et croyez-moi, il aurait été regrettable que ces informations finissent dans un trou noir informatique.

Commençons par Repossi. La Maison a présenté au coeur de l’été, le 9 juillet, sa nouvelle collection, Serti sur vide. Il s’agit d’une collection de pièces uniques et en édition limitée, parmi les pièces classiques de haute joaillerie de la Maison Repossi.  Gaia Repossi a imaginé les grandes pierres et diamants « sertis dans le vide, ne laissant apparaître que la pierre et la peau. L’architecture et le volume des pierres seules créent un motif complexe, qui se suffit à lui même. Les touches de lumière créent un motif abstrait pour une Haute Joaillerie essentielle et minimale, nouvelle et à la fois brutale, où l’ergonomie du corps allonge et éclaire la peau de ses éclats« , selon la Maison, qui a dévoilé cette collection à l’hôtel d’Evreux.

Repossi, collection Serti Sur Vide

Repossi, collection Serti Sur Vide

respossibaguestructure1
Ces pièces sont déclinées en or rose, or blanc et or noir serties de diamants ou de diamants roses, ou serti d’or pur. Les pierres centrales sont des diamants blancs, fancy yellow, fancy pinkish aux diamants roses.

Repossi, collection Serti Sur Vide

Repossi, collection Serti Sur Vide

repossibagueorjaune1 repossibagueorjaune2 repossiBOorblanc

La Maison a par ailleurs profité de l’été pour révéler sa nouvelle campagne de communication, dont voici quelques visuels (photo, David Sims; style, Joe Mc Kenna; arrt direction, M/M; models, Iselin Steiro et Maartje Verhoef) :

Campagne Repossi Fall 2014

Campagne Repossi Fall 2014

CAMPAGNE6 CAMPAGNE8 CAMPAGNE9

La maison Montblanc a quant à elle dévoilé sa collection Emblem. Une collection qui intègre l’univers des symboles Montblanc : le cœur pour l’amour, le trèfle pour la chance et l’étoile pour le bonheur.

Concrètement, voici cette collection côté coeur :

Montblanc, collection Emblem

Montblanc, collection Emblem

montblanc2 montblanc3

Et côté Trèfle :

Montblanc, collection Emblem

Montblanc, collection Emblem

et enfin, côté Etoile :

Montblanc, collection Emblem

Montblanc, collection Emblem

montblanc6

C’est ensuite Piaget qui a fait l’actualité, avec une nouvelle campagne de communication, signée de l’agence BETC Luxe, dont la signature est « Perfection in Life ». Une invitation à découvrir un univers de pièces exceptionnelles présentées dans les lieux les plus fascinants du monde.

Campagne Piaget, Fall 2014

Campagne Piaget, Fall 2014

Cette campagne a été réalisée par Maud Rémy-Lonvis avec des pièces iconiques de la célèbre maison, notamment la « montre la plus fine du monde », la Altiplano de Piaget.
Campagne Piaget, Fall 2014

Campagne Piaget, Fall 2014

PIAG_1406208_LosAngeles_DP_460x300.indd_N

Dans la masse de ces nouvelles estivales, j’ai été ravie de recevoir des nouvelles de SJP alias Sarah-Jessica Parker, actrice iconique de S** & the City, dans un registre auquel elle ne nous avait pas habitués!
En effet, elle signe une collaboration avec Cindy Chao, créatrice de haute joaillerie contemporaine mondialement connue pour ses créations complexes aux pierres précieuses très rares. Les deux comparses ont donné naissance à un bijou singulier, la broche « Ballerina Butterfly » Black Label Masterpiece 2014, qui sera vendue aux enchères à Sotheby’s Hong Kong lors de la vente « Magnificent Jewels and Jadeite » au mois d’octobre. Le montant de la vente sera reversé au New York City Ballet.
Cindy Chao et Sarah Jessica Parker Créent la Broche « Ballerina Butterfly » Black Label Masterpiece 2014

Cindy Chao et Sarah Jessica Parker
Créent la Broche
« Ballerina Butterfly » Black Label Masterpiece 2014

« Parker et Chao ont une admiration mutuelle pour leur carrière créative respective depuis l’exposition « Black Label Masterpiece » de Cindy Chao à Beijing en 2011. Leur amitié et respect mutuels les a conduites à de nombreuses discussions au sujet d’une éventuelle collaboration. Lors de l’ouverture de la boutique de Cindy Chao à Pékin en 2012, où Parker était invitée d’honneur, les deux femmes ont décidé de combiner leurs talents créatifs pour travailler ensemble à la conception d’un bijou unique, dont les profits seraient destinés à une oeuvre de charité« , explique le communiqué.

 Cindy Chao et Sarah Jessica Parker Créent la Broche « Ballerina Butterfly » Black Label Masterpiece 2014

Cindy Chao et Sarah Jessica Parker
Créent la Broche
« Ballerina Butterfly » Black Label Masterpiece 2014

« Ballerina Butterfly , Black Label Masterpiece I, 2014 » a été réalisée durant deux ans, au cours desquels Parker et Chao se sont vues à de nombreuses occasions afin d’élaborer ensemble la conception de l’oeuvre, d’examiner les croquis, moulages de cire et pierres précieuses. Son corps en titane et or 18 carats soutient un diamant coussin brun de 26,27 carats, trois diamants bruts bruns pesant 47,71 carats au total, trois perles de conque de 7,25 carats au total, entourés de 4’698 diamants et diamants fantaisie colorés de 98,09 carats au total. Voilà la bête :

2014 Black Label Masterpiece I Ballerina Butterfly

2014 Black Label Masterpiece I Ballerina Butterfly

Après ce pur moment people, un détour par la maison Spallanzani, marque milanaise, fondée en 1880 par Carlo Spallanzani. Cette dernière dévoile la collection ‘Manette’, inspirée par un autre bracelet historique de la Maison, revisité au travers d’une collection complète, avec pavages de pierres précieuses.
Collection Manette de Spallanzani

Collection Manette de Spallanzani

Créé dans les années 80, ce bijoux mythique de la marque est devenu un véritable must have. Quelques décennies plus tard, Gaïa Spallanzani décide de remettre au goût du jour cette collection dans une version personnalisable : choix des formes, de l’or et des pierres précieuses.
Collection Manette de Spallanzani

Collection Manette de Spallanzani

Spallanzani - Manette 05 Spallanzani - Manette 22

Des nouvelles enfin, de la maison de joaillerie Pasquale Bruni. Sa fleur à 5 pétales, une des icônes de la marque, prend vie et fleurit en toute séduction dans le jardin luxuriant de la Maison. Pour Noël 2014, la collection Bon Ton est éditée en version « full pavé » : diamants blancs sur or blanc, diamants noirs sur or blanc, diamants bruns sur or rose. Des bijoux séduisants notamment grâce à une technique de pavage unique, « qui apporte à chaque pièce une incomparable luminosité« .

PAsquale Bruni, collection Bon Ton

PAsquale Bruni, collection Bon Ton

PASQUALE BRUNI Bague Collection BON TON or jaune et diamants bruns PASQUALE BRUNI Bagues Collection BON TON or jaune et diamants bruns - orblanc et dimants noirs - or blanc et diamants blancs PASQUALE BRUNI Bon Ton-neklace_black diamonds PASQUALE BRUNI Bon Ton-rings_black and white diamonds

Avant de vous quitter, j’aimerais vous parler d’une créatrice que j’ai découverte il y a peu et qui fait de jolis bijoux. Emma Cargill a fait des études de philosophie, avant de travailler dans le secteur audiovisuel et finir par se diriger vers la décoration d’intérieur!  Par la suite, la passion de la mode et des accessoires a conduit naturellement Emma Cargill a créer sa propre marque de bijoux. « Au départ de ce projet, il y a avant tout un désir de proposer des pièces uniques réalisées à la main et faisant appel au savoir faire d’artisans« , explique la présentation de cette touche à tout de talent!

Jugez plutôt :

Emma Cargill

Emma Cargill

mspress_emma_cargill_collier_cleopatre mspress_emma_cargill_collier_gatsby (1) mspress_emma_cargill_collier_noeud_pap_1 mspress_emma_cargill_collier_saturne

Des pièces simples, sobres, classiques mais avec ce petit twist qui fait la différence… De quoi faire de beaux rêves !

 

 

Souriez, c’est la rentrée – 2

Souriez, c’est la rentrée – 2

Voici une nouvelle sélection (pour voir la première sélection, cliquez ici) des informations que je ne voudrais pas voir finir à la trappe de mon été sans connexion. Commençons par la créatrice Marie-Hélène de Taillac qui, le 9 juillet,  lançait son e-shop en Europe, avec un concept sympa : chaque mois, une vitrine renouvelée propose une sélection de bijoux uniques à commander. Au menu de cette rentrée, une bague « Swivel » trèfle en émeraudes ou saphirs jaunes, des boucles d’oreilles « Muguet » en or jaune et rubis opaque ou opale de feu, ou un mini pendentif Trèfle à Quatre Feuilles en or jaune et péridot…

Vitrine Trefles Marie Helene de Taillac

Vitrine Trefles Marie Helene de Taillac

Voici une capture de sa toute première vitrine :

Vitrine e shopping juillet Marie-Hélène de Taillac

Vitrine e shopping juillet Marie-Hélène de Taillac

Et pour celles qui ignoreraient le travail de cette créatrices, quelques images de sa collection été 2014 :

Marie-Hélène de Taillac, collection été 2014

Marie-Hélène de Taillac, collection été 2014

ILU1029S Lapis Lazuli ILU1031

 

Pour finir en beauté, voici des images de bagues de sa prochaine collection, que j’ai eu le plaisir d’admirer au showroom de son agence de RP, Magna Presse

Marie-Hélène de Taillac

Marie-Hélène de Taillac

IMG_9522

Sur ce même showroom, j’ai pu admirer les nouvelles créations de Patrice Fabre, que j’ai déjà évoqué sur ce blog et à qui je voue une admiration extrême. Toujours du béton :

Patrice Fabre

Patrice Fabre

Et une magnifique opale aussi :

Patrice Fabre

Patrice Fabre

IMG_9529

Enfin, pour que la boucle soit bouclée, et puisque Magna Presse a quelques beaux budgets dans l’univers qui m’intéresse, quelques images de la nouvelle collection de la marque Gemmyo, nouvelle venue dans l’univers de la bijouterie-joaillerie. La Maison Gemmyo est la première marque de joaillerie à avoir choisi de se développer exclusivement sur internet, et avec un concept intéressant : proposer de créer son bijou en mariant la pierre de ses envies au métal précieux de son choix.

Voici quelques images de leur nouvelle collection :

Gemmyo

Gemmyo

IMG_9524 IMG_9531

Et, pour terminer en beauté, quelques pièces de Henri J. Sillam, un créateur au parcours atypique, jugez plutôt : après un passage à l’université de Yale, Henri J. Sillam achève ses études de journalisme et de communication à Vienne. A la demande de Peter Schellenbaum, il se rend en Suisse pour devenir psychothérapeute. Mais sa vraie passion a toujours été l’orfèvrerie, transmise dans sa famille de génération en génération. Après des séjours à Genève et Anvers, capitales historiques de la bijouterie et de la joaillerie, Henri J. Sillam, issu d’une cinquième génération de joailliers, décide de faire vivre sa passion en reprenant l’entreprise familiale fondée en France en 1835.

Malheureusement, mes photos étaient toutes pourries, et comme ses créations sont décidément magnifiques, je suis allée vous les chercher sur son site !

Henri J. Sillam

Henri J. Sillam

baguesillam

Henri J. Sillam

Henri J. Sillam

Henri J. Sillam

 

 

 

 

Tiffany & Co. en mode majuscule

Tiffany & Co. en mode majuscule

Parmi les nouvelles reçues cet été et un peu passées à l’as, il y avait le lancement de la nouvelle collection de la maison américaine Tiffany & Co., sobrement baptisée Tiffany T. Ce T comme un emblème, comme un blason, la marque a joué avec pour finaliser une collection dédiée à l’épure et à la modernité. Une collection qui ambitionne d’incarner « l’optimisme et l’énergie créative de New York », berceau de Tiffany & Co. Le 14 septembre 1837, Tiffany inaugure en effet une boutique au 259 Broadway à New York. Le montant total des ventes du premier jour s’élève à 4,98$! L’histoire de la marque regorge d’anecdotes, de créations et de figures qui ont marqué le monde de la création joaillière, à commencer par le légendaire créateur Jean Schlumberger, qui a rejoint Tiffany & Co. en 1956…

Tiffany & Co. possède une identité à part entière dans le monde de la bijouterie, un style pour toujours indissociable d’Audrey Hepburn, qui l’a adopté dans « Diamants sur canapé ».

Audrey Hepburn dans Diamants sur Canapé

Audrey Hepburn dans Diamants sur Canapé

Trêve de bavardages, la nouvelle collection Tiffany T imprime l’identité de la marque au travers de lignes épurées, contemporaines, ultra chic et indémodables, qui jouent avec la lettre-blason :

Collection T de Tiffany

Collection T de Tiffany

tiffany2 tiffanybracelet4 tiffanybraceletdiams tiffanychaine tiffanychaine2

J’aime particulièrement la chaîne, imposante sans s’imposer.

Tiffany, collection T

Tiffany, collection T

En 1851, Tiffany & Co. fut la première maison américaine à faire de l’argent au 925 millième une référence de pureté, une norme ensuite adoptée officiellement aux Etats-Unis. Ce métal prête notamment ses reflets aux créations joaillières actuelles de la maison, une des particularités de la marque, l’argent étant plus ou moins tombé en désuétude chez les autres joailliers :

Collection T de Tiffany, ligne argent

Collection T de Tiffany, ligne argent

tiffany argent tiffany3

Arthus-Bertrand, le travail de l’épure

Arthus-Bertrand, le travail de l’épure

J’ai eu la chance, cette semaine outre ma visite à la Biennale, d’être invitée à la présentation de la nouvelle collection Arthus-Bertrand, organisée à la boutique Arthus-Bertrand, 6 rue Royale à Paris. J’aime généralement beaucoup ce genre de rendez-vous qui permettent d’appréhender l’univers d’un créateur in situ, d’en intégrer la logique et l’univers.

Or, dans le cas présent, j’étais doublement motivée parce que, j’avoue honteusement, je connaissais mal la marque Arthus-Bertrand, à l’exception de ses médailles. C’est donc très curieuse que je me suis rendue près de la place de la Concorde, pour découvrir une marque qui existe tout de même depuis 1803, hé oui ! Une marque  dirigée par la sixième génération ! D’ailleurs, je vous ai déniché une petite vidéo, très intéressante sur la maison :

 

Et je l’avoue, j’ai été séduite, tant par l’accueil charmant qui m’a été fait, que par les lignes présentées. Des lignes pures, simples, très chic, indémodables, produites avec des matériaux nobles. Une vraie marque intemporelle, alliant tradition des savoir-faire et modernité des créations. Ce positionnement est d’ailleurs bien celui de la marque, qui a vocation à « accompagner tous les bonheurs de la vie ».

Parmi les collections présentées, j’ai flashé sur la ligne royale :

ALLIANCES ROYALE BO Royale Collier Royale 2 bracelet royale en or gris

Collection Royale d'Arthus-Bertrand

Collection Royale d’Arthus-Bertrand

Il y avait également la collection Zig Zag, très pop, et en argent :

Bracelet ZigZag, Arthus-Bertrand

Bracelet ZigZag, Arthus-Bertrand

Enfin, une fois n’est pas coutume, j’ai flashé sur la collection pour hommes, la ligne Mécanique, que je trouverais presque dommage de leur laisser… En effet, très sobre et classique, je la classerais plus volontiers dans la catégorie « unisexe »… Sans doute parce que ça m’arrange bien, en particulier en ce qui concerne ce si beau bracelet ouvert, simplement ponctué de diamants enchâssés dans des écrous précieux  😉

Collection Mécanique, Arthus-Bertrand

Collection Mécanique, Arthus-Bertrand

bracelet mécanique cuir 2 boulons bracelet mécanique cuir bracelet mécanique or pendentif Mécanique

 

Une belle visite, et une jolie découverte que je vous laisse admirer sur le site de la Maison.

Orgie de bijoux!

Orgie de bijoux!

Et voilà, mes bonnes résolutions volent en éclat ! Les news de l’été et la visite des showrooms pour découvrir les nouveautés de l’automne-hiver 2014 devront attendre un peu… La faute à la biennale des antiquaires et de la haute joaillerie, qui se tient actuellement au Grand Palais. Forcément, il faut y aller, y courir même, ne serait-ce que pour admirer les derniers délires de Wallace Chan et ses bijoux futuristes en titane (oui, en titane, auquel il donne une couleur « scarabée » du plus bel effet, jugez plutôt) :

Biennale 2014, Wallace Chan

Biennale 2014, Wallace Chan

Manque de chance, c’est la seule image que j’ai pu prendre de ce stand, les prises de photos y étant interdites… Mais voici deux images « corporate » de ce que j’ai pu admirer à l’intérieur, notamment le pendentif Hologramme bluffant :

Biennale 2014, Wallace Chan

Biennale 2014, Wallace Chan

wallace chan3

Mais je me rattrape de suite avec les merveilleuses créations de Van Cleef & Arpels, dont la collection est placée sous le signe de Peau d’Ane :

Biennale 2014 Van Cleef

Biennale 2014 Van Cleef

Biennale 2014, Van Cleef

Biennale 2014, Van Cleef

Une occasion pour la célèbre maison de renouveler son serti mystérieux…

Biennale 2014, Van Cleef

Biennale 2014, Van Cleef

Et de dévoiler quelques précieuses pièces :

Biennale 2014, Van Cleef

Biennale 2014, Van Cleef

VCA3 VCA4 VCA7

Le stand de la maison Cartier n’est pas moins impressionnant :

Biennale 2014, Cartier

Biennale 2014, Cartier

CARTIER4 CARTIER5

On y retrouve des opales, tendance lourde de cette année :

Biennale 2014, Cartier

Biennale 2014, Cartier

Mais également des bijoux très modernes, comme cette manchette, sublime :

Biennale 2014, Cartier

Biennale 2014, Cartier

Je suis ensuite allée chez Bulgari, où j’ai été charmée par l’accueil et la gentillesse des conseillers présents. Soulignons que je ne me suis présentée ni comme journaliste, ni comme blogueuse, mais comme simple admiratrice de bijoux.

J’ai commencé ma visite par des pièces vintage, notamment ce magnifique collier, ayant appartenu à Elizabeth Taylor

Biennale 2014, Bulgari

Biennale 2014, Bulgari

BULGARI2 BULGARI3 BULGARI4

Les créations modernes ne sont pas moins époustouflantes, et moi qui adore les émeraudes, j’ai été servie :

Biennale 2014, Bulgari

Biennale 2014, Bulgari

BULGARI6 BULGARI7 BULGARI8

Chez Chanel, là encore, l’accueil était parfait. Par contre, si j’ai été séduite par certaines créations (ce collier, mon dieu, ce collier…!), j’ai trouvé l’ensemble des pièces présentées assez inégal. D’un autre côté, les créations comme la manchette ci-après emploient des techniques assez rares de nos jours, notamment le repoussé, qui se mixe parfaitement à la modernité de l’ensemble. Un twist suffisamment rare pour être souligné.

Biennale 2014, Chanel

Biennale 2014, Chanel

CHANEL2 CHANEL3 CHANEL4

J’ai malheureusement pris très peu d’images chez Dior, l’affluence et l’éclairage rendant l’exercice presque impossible :

Biennale 2014, Dior

Biennale 2014, Dior

DIOR2 DIOR3 DIOR4

Dommage pour cette robe que j’avais déjà eu l’occasion d’admirer dans un ouvrage et dont je trouve l’effet « vague » absolument splendide !

L’exposition Boucheron m’a absolument renversée, notamment ce collier ahurissant, issu de la ligne Rives du Japon, avec les boucles d’oreilles assorties :

Biennale 2014, Boucheron

Biennale 2014, Boucheron

BOUCHERON1Bis BOUCHERON2

Après un interlude,

Biennale 2014, Boucheron

Biennale 2014, Boucheron

…la même ligne a dévoilé le collier et la bague ci-après :

Biennale 2014, Boucheron

Biennale 2014, Boucheron

BOUCHERON5

Biennale 2014 Boucheron

Biennale 2014 Boucheron

La ligne Splendeur de Russie n’a que peu à lui envier, jugez plutôt :

Biennale 2014, Boucheron

Biennale 2014, Boucheron

BOUCHERON10 BOUCHERON11 BOUCHERON 16

Biennale 2014, Boucheron

Biennale 2014, Boucheron

BOUCHERON18

Et enfin, la sublime ligne Fleur des Indes ne pouvait pas me laisser indifférente, avec ses émeraudes ET ses opales :

Biennale 2014, Boucheron

Biennale 2014, Boucheron

BOUCHERON14

Pour finir, la maison Piaget, que je ne connaissais que de nom et que j’ai découverte lors de cette Biennale. TOUT m’a séduit ici, que ce soit la collection vintage ou la collection contemporaine :

 

Biennale 2014, Piaget

Biennale 2014, Piaget

PIAGET2 PIAGET3 PIAGET4 PIAGET5 PIAGET6

J’ai malheureusement fait l’impasse sur Chaumet, où je n’ai rien photographié. Espérons que je pourrais trouver des visuels sur le world wide ouaib !

Et si vous avez l’occasion, allez voir cette Biennale qui mérite le détour !

Souriez, c’est la rentrée !

Souriez, c’est la rentrée !

Je vais essayer une première synthèse des informations qui me sont parvenues cet été et dont je n’ai pas pu faire écho, pour cause de vol de mon ordinateur et de wifi en rade!

Pour commencer, sachez que la Maison Eternamé a enfin une boutique : la marque dispose en effet d’un corner de 20m² au sein de l’hôtel 5 étoile Peninsula Paris, qui a ouvert ses portes le 1er août 2014. Péninsula Paris est le premier flagship d’Eternamé, marque fondée en 2007 par la créatrice Sarah Besnainou. La boutique Eternamé est ouverte tous les jours de 10h à 21h. The Peninsula Paris 19 Avenue Kleber, 75 016 Paris.

Boutique Eternamé du Peninsula Paris

Boutique Eternamé du Peninsula Paris

Dans le courant de l’été, la marque Redline a communiqué sur ses fameux bracelets diamant/fil qui se sont parés de fluo, très dans l’air du temps. La marque propose en outre des collections pour petits budgets, comme ce collier en diamant sur fil rose fluo et or rose, à 250 euros :

Collier Redline pour budgets serrés

Collier Redline pour budgets serrés

Un peu plus onéreuse, cette boucle d’oreille unique nous a tapé dans l’oeil… Jolie non ?

Boucle d'oreille unique de Redline

Boucle d’oreille unique de Redline

C’est fin juin que la maison lucernoise Bucherer, fondée en 1888 et connue pour son expertise horlogère, a choisi de révéler sa toute nouvelle collection de bijoux, Lacrima, en or gris et diamants. J’aime beaucoup cette ligne épurée et sobre, particulièrement la bague, que je trouve très réussie :

Bucherer-Pendentif Lacrima Bucherer-Bracelet Lacrima

Bucherer, collection Lacrima

Bucherer, collection Lacrima

Des nouvelles ensuite, de l’enseigne MATY, qui a dévoilé au cœur de l’été ses nouvelles collections. Des collections notamment inspirées par l’univers du vitrail des cathédrales, comme les lignes Rosaces et Arcadia. Ici, la ligne Arcadia :

Ligne Arcadia de Maty

Ligne Arcadia de Maty

MATY_Bague_Arcadia OR JAUNE 375 - 245euros (2) MATY_Bague_Arcadia OR JAUNE 375 - 245euros

Là, la ligne Rosace :

Ligne Rosaces de Maty

Ligne Rosaces de Maty

MATY_Rosaces_Collier_Plaque Or_89euros

 

La lumière semble avoir beaucoup inspiré les créatifs de l’enseigne, comme le montre cette très réussie collection Néon :

Ligne Neon de Maty

Ligne Neon de Maty

MATY_NEON_BO_OR 375_TOPAZE_229euros MATY_NEON_COLLIER_OR 375_QUARTZ_AMETHYSTES_295euros MATY_NEON_COLLIER_OR 375_TOPAZE_259euros

J’ai littéralement craqué sur cette très jolie bague :

Bague de la ligne Neon de Maty

Bague de la ligne Neon de Maty

Enfin, pour clore ce premier article de la rentrée, célébrons la naissance de la nouvelle marque Bijoux Coquette. « Son approche artistique et conceptuelle se joue des codes du bijou traditionnel pour une interprétation avant-gardiste et “clin d’oeil” « , souligne le communiqué de presse. A vous de juger :

Bijoux Coquette

Bijoux Coquette

MSPRESS_BIJOUX_COQUETTE_Noemie_Arrigo_Bracelet_2_Lilliputienne_BD-460x460 MSPRESS_BIJOUX_COQUETTE_Noemie_Arrigo_Bracelet_Croco_BD-460x276 MSPRESS_BIJOUX_COQUETTE_Noemie_Arrigo_Bracelet_noir_Anodine_BD-460x460 MSPRESS_BIJOUX_COQUETTE_Noemie_Arrigo_Bracelets_Bouton_porte_BD1-460x460 MSPRESS_BIJOUX_COQUETTE_Noemie_Arrigo_Collier_Bouton_noir_BD-214x460

 

A noter, les bijoux de la marque sont travaillés exclusivement en or rouge, pour « se confondre avec la teinte de la peau ».

Et hop, je retourne à mes recherches d’alternance . Mais je reviendrai sur les news de cet été, soyez tranquille !