Quand Gemmyo fait sa pub…

Au-delà de la publicité en elle-même, j’avoue que j’étais curieuse de connaître le discours de la marque, ayant travaillé de nombreuses années comme journaliste spécialisée dans le marketing et la publicité. Or le bijou en général, et la joaillerie en particulier, est un marché très concurrentiel, où il est difficile d’émerger autrement que par le biais de créations hautement originales. Et l’idée de structurer son discours sur des bases rationnelles et marketing dans ce secteur me laissait un peu dubitative, avouons-le.

Si l’expression « ré-enchanter l’expérience consommateur sur l’ensemble du parcours d’achat » me heurte un peu, le reste du communiqué a su trouver les mots justes, notamment pour parler des racines de cette jeune maison de joaillerie :

« Lorsque Charif demande Pauline en mariage en 2011, ils décident, comme de nombreux  couples, de choisir ensemble la bague de fiançailles de la future mariée. Ils se rendent rapidement compte que cet achat n’est pas à la hauteur de leurs espérances : le couple se heurte à un univers du luxe qui est froid, intimidant, mais surtout impersonnel. Cette expérience les a convaincus de fonder Gemmyo, une maison de joaillerie qui se donne comme mission de ré-enchanter l’expérience consommateur sur l’ensemble du parcours d’achat« .

Sur le fond, j’apprends également que la marque cible « une nouvelle génération de consommateurs, qui aspirent à un luxe à leur image : ils demandent une qualité irréprochable, mais ils veulent aussi se faire plaisir, comme ils l’entendent et pas comme l’étiquette l’exige« .

 

Campagne Gemmyo

Campagne Gemmyo

La campagne, qui dévoile la signature de Gemmyo, « Jeune & Joaillier« , a été orchestrée par le BETC Startup Lab. Elle met en scène des bébés animaux qui portent la bague iconique de la marque Ariane pavée.

Campagne Gemmyo

Campagne Gemmyo

Et il y a aussi un film :

Alors voilà, sur le principe, je ne suis pas contre. Sur la forme, et même si la création, décalée dans un univers assez uniforme, est punchy, je trouve le rendu un peu cheap, surtout pour une marque de joaillerie : couleurs trop violentes, trop « pop », que je juge assez peu quali, en particulier dans le film. J’imagine que c’est un parti-pris de l’agence, mais personnellement, je trouve qu’il ne fonctionne pas dans cette univers. Par contre, je trouve les visuels assez réussis. Seul problème, ils ne me font pas rêver. Bref, je vous laisse en juger par vous-même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s