En Bref…

En Bref…

Non, je ne fais pas comme Canal, je ne fête pas mes 30 ans (si seulement!!). Je fête juste mon retour de vacances (industrieuses les vacances), en vous faisant un petit résumé des infos que l’on m’a transmises pendant mon absence.

Des  nouvelles d’une de mes créatrices chouchou, Baies d’Erelle, dont je vous avais parlé ici, à l’occasion de mon passage à Bijorhca 2013.

Plastron en laiton plaquée OR PALE 22 carats Baies d'Erelle

Plastron en laiton plaquée OR PALE 22 carats Baies d’Erelle

Et de bonnes nouvelles puisque la créatrice suisse Erelle Bertolini lance sa première boutique! « Erelle Bertolini crée des bijoux depuis 2008 et il est temps. Temps de s’établir. Temps d’ouvrir saboutique-atelier en plein coeur de Lausanne », souligne la marque. Autant dire que je suis à la fois ravie pour elle, et désolée que Lausanne me paraisse soudain si loin !

Bague articulée réglable en laiton plaquée OR PALE 23 carats

Bague articulée réglable en laiton plaquée OR PALE 23 carats

Pour ceux et celles qui auraient la chance d’y habiter ou d’y aller, après le 20 novembre, date de l’inauguration, la boutique sera ouverte, Rue de l’Ancienne Douane 6, (Quartier Marterey), 1005 Lausanne.

Ensuite, côté agenda, va se tenir très bientôt le salon MIF Expo. Et alors, me direz-vous ? Eh bien, pour son édition 2014,  MIF Expo se décline au féminin : beauté, mode, maroquinerie, lingerie, et bien sûr, des bijoux, comme les bijoux en cuir la Fleur de Peau, Baïn Création, ou encore By Eugénie ou Janvier Gruson Prat… Soient autant de marques 100% françaises que personnellement je ne connais pas encore mais que je vais me faire un plaisir d’aller découvrir les 14,15 et 16 novembre prochain, au salon MIF Expo, Porte de Versailles.

Affiche MIF Expo

Affiche MIF Expo

Et comme les organisateurs ont l’air vraiment sympathiques, ils m’ont gentiment laissé un lien, vous permettant de vous rendre sur le salon gratuitement, en remplissant un formulaire. Pour en profiter, c’est ici. Chouette non ?

Des nouvelles ensuite de la créatrice Marie-Hélène de Taillac, qui lance une jolie collection de charms.

Les charms de Marie-Hélène de Taillac

Les charms de Marie-Hélène de Taillac

Petite pièces de joaillerie miniature, ces gri-gris existent en plus de 50 modèles à ce jour, avec un concept simple : un bracelet dont les maillons permettent l’accrochage d’autant de charms que vous le désirez :

Les charms de Marie-Hélène de Taillac

Les charms de Marie-Hélène de Taillac

Et voilà, c’est terminé pour cette fois, puisque je suis en attente de plusieurs visuels en haute def en provenance de mes créateurs préférés ! A suivre très virte donc !

 

Publicités
Souriez, c’est la rentrée – 2

Souriez, c’est la rentrée – 2

Voici une nouvelle sélection (pour voir la première sélection, cliquez ici) des informations que je ne voudrais pas voir finir à la trappe de mon été sans connexion. Commençons par la créatrice Marie-Hélène de Taillac qui, le 9 juillet,  lançait son e-shop en Europe, avec un concept sympa : chaque mois, une vitrine renouvelée propose une sélection de bijoux uniques à commander. Au menu de cette rentrée, une bague « Swivel » trèfle en émeraudes ou saphirs jaunes, des boucles d’oreilles « Muguet » en or jaune et rubis opaque ou opale de feu, ou un mini pendentif Trèfle à Quatre Feuilles en or jaune et péridot…

Vitrine Trefles Marie Helene de Taillac

Vitrine Trefles Marie Helene de Taillac

Voici une capture de sa toute première vitrine :

Vitrine e shopping juillet Marie-Hélène de Taillac

Vitrine e shopping juillet Marie-Hélène de Taillac

Et pour celles qui ignoreraient le travail de cette créatrices, quelques images de sa collection été 2014 :

Marie-Hélène de Taillac, collection été 2014

Marie-Hélène de Taillac, collection été 2014

ILU1029S Lapis Lazuli ILU1031

 

Pour finir en beauté, voici des images de bagues de sa prochaine collection, que j’ai eu le plaisir d’admirer au showroom de son agence de RP, Magna Presse

Marie-Hélène de Taillac

Marie-Hélène de Taillac

IMG_9522

Sur ce même showroom, j’ai pu admirer les nouvelles créations de Patrice Fabre, que j’ai déjà évoqué sur ce blog et à qui je voue une admiration extrême. Toujours du béton :

Patrice Fabre

Patrice Fabre

Et une magnifique opale aussi :

Patrice Fabre

Patrice Fabre

IMG_9529

Enfin, pour que la boucle soit bouclée, et puisque Magna Presse a quelques beaux budgets dans l’univers qui m’intéresse, quelques images de la nouvelle collection de la marque Gemmyo, nouvelle venue dans l’univers de la bijouterie-joaillerie. La Maison Gemmyo est la première marque de joaillerie à avoir choisi de se développer exclusivement sur internet, et avec un concept intéressant : proposer de créer son bijou en mariant la pierre de ses envies au métal précieux de son choix.

Voici quelques images de leur nouvelle collection :

Gemmyo

Gemmyo

IMG_9524 IMG_9531

Et, pour terminer en beauté, quelques pièces de Henri J. Sillam, un créateur au parcours atypique, jugez plutôt : après un passage à l’université de Yale, Henri J. Sillam achève ses études de journalisme et de communication à Vienne. A la demande de Peter Schellenbaum, il se rend en Suisse pour devenir psychothérapeute. Mais sa vraie passion a toujours été l’orfèvrerie, transmise dans sa famille de génération en génération. Après des séjours à Genève et Anvers, capitales historiques de la bijouterie et de la joaillerie, Henri J. Sillam, issu d’une cinquième génération de joailliers, décide de faire vivre sa passion en reprenant l’entreprise familiale fondée en France en 1835.

Malheureusement, mes photos étaient toutes pourries, et comme ses créations sont décidément magnifiques, je suis allée vous les chercher sur son site !

Henri J. Sillam

Henri J. Sillam

baguesillam

Henri J. Sillam

Henri J. Sillam

Henri J. Sillam

 

 

 

 

En Bref donc…

Parce qu’en ce moment, entre le CAP blanc et la COA/DAO qui me pompe toute mon énergie JE N’AI PAS LE TEMPS!!!

Bref, bref, je reçois plein de choses intéressantes, et ça me désole de ne pas les traiter… Donc, parmi les actus du moment,  la turquoise verte est sublimée par les ateliers de Henri J Sillam, alliée à l’éclat des diamants.

bague Henri J Sillam

bague Henri J Sillam

« Très rare et d‘une pureté unique, cette pierre, considérée comme pierre de la fidélité, de la sécurité financière et physique, ne
se trouve que dans une seule région du monde. Dû à des phénomènes géologiques entre l’Iran et le Turkmenistan, ces pierres
intenses en couleur sont seulement extraites dans les mines de Kysyl Arwat au Turkmenistan », souligne le communiqué. Et de fait, ces bijoux m’ont séduite par leur couleur et leur vivacité!

Henri J Sillam

Henri J Sillam

collier Nuggets Henri J Sillam

Dan un registre également coloré, Marie-Hélène de Taillac présente une parure aux multiples chaînes d’or parsemées de pierres fines de couleurs. « Fabriqués en Inde, ces bijoux sont composés de dizaines de chaînes constellées de pierres multicolores : une journée de travail est nécessaire à l’artisan pour réaliser seulement 18 cm de chaine… », souligne le service de presse de la créatrice.

bague Marie-Hélène de Taillac

bague Marie-Hélène de Taillac

Une collection très réussie, en particulier ces sculpturales boucles d’oreille, assorties à leur manchette :

Marie-Hélène de Taillac

Marie-Hélène de Taillac

manchette chaines marie helene de taillac

 

Enfin, des nouvelles de Ole Lynggaard Copenhagen (souvenez-vous, je vous en avais parlé ici!), qui présente elle-aussi une palette de couleurs, mais cette fois composée de coraux rouges éclatants et/ou délicatement rosés qui vient agrandir les collections Lotus, Gipsy, Sweet Drops et Dew Drops.

Ole Lynggaard Copenhagen

Ole Lynggaard Copenhagen

BO snake or jaune et diamants corail

 

Splendides, non ?

Ole Lynggaard Copenhagen

Ole Lynggaard Copenhagen

Hop, une toute dernière pour finir !

Ole Lynggaard Copenhagen

Ole Lynggaard Copenhagen

Sophia 203

Sophia 203

Certes, j’aime les bijoux, c’est un fait acquis. Mais  j’aime aussi la broderie. En particulier la broderie ancienne, celle que je découvre dans les brocantes ou aux puces. Par congre j’avoue, la broderie moderne, je n’y connais rien. Pourtant, celle de la marque Sophie 203 m’ont complètement séduite. Couleurs chatoyantes, dessins hyper soignés, travail au détail hallucinant. Moi qui aime par dessus tout les petites choses simples et fines, je change un peu d’univers ! Mais c’est sans doute la finesse et la délicatesse du travail de broderie qui m’a séduite chez Sophia 203… Voyez vous-même :

peacocksophia203

sophia203

colliersophia203

Et l’histoire de la suédoise Sophia Edstrand est tout aussi fascinante! Alors qu’elle travaillait en Inde pour Marie-Hélène de Taillac, elle a découvert dans les bazars de Jaïpur une technique traditionnelle et ancestrale rare de broderie. Une technique qui a changé sa vie, puisqu’elle avoue elle-même qu’elle ne se voyait pas lancer sa propre marque avant de la découvrir. C’est donc en 2011 qu’est née Sophia 203, une ligne de bijoux (plastrons, colliers, bracelets, bijoux de cheveux…) chamarrés en soie brodée :

detail2sophia203

FLAMINGO-BALLERINA-MASK-1024x606

Des créations qui peuvent également devenir moins « chargées », comme ce bracelet, que je trouve simplement magnifique :

braceletsophia203

Dans son atelier, Sophia travaille en premier lieu sur le design de la pièce, avant d’en imaginer les couleurs. Elle fait ensuite réaliser des échantillons en fils de soie par ses brodeurs et enfin discute avec eux de la technique la plus adaptée au dessin. Elle partage actuellement sa vie entre la France et l’Inde.

carnetsophia

Et son art ne se limite plus aux bijoux puisqu’elle s’est également lancée dans une ligne de chaussures d’été de toute beauté.

chaussuressophia203

nouvellecollecsophia203

detailsophia203