Ou comment se faire pardonner une absence en beauté…

Ou comment se faire pardonner une absence en beauté…

J’ai l’impression que ça fait des semaines que je n’ai pas écrit sur ce blog, et en regardant ma dernière publication, je m’aperçois que c’est effectivement le cas ! J’ai plein de bonnes excuses, entre mon déménagement, les travaux de mon appartement, mon installation, l’immatriculation de ma société… Bref, j’ai surtout beaucoup d’informations en retard ! Alors battons le fer tant qu’il est chaud !

Pour commencer, signalons l’arrivée de la Maison Gustav Framboise dans l’univers de la haute joaillerie. Toutefois, la maison n’est pas une nouvelle venue dans le secteur de la bijouterie, puisqu’elle existe depuis 2010, en réinventant les symboles forts de ces derniers siècles, à l’écart des tendances éphémères, nous dit leur agence de RP.

La marque est le fruit de la collaboration de Lionel Hamon à la direction de création, et Allison Blancho à la direction marketing. Leur atelier est situé à Paris, et leurs collections empruntent des noms de lieux emblématiques de la capitale :

Bague Abbesses or, Gustav Framboise

Bague Abbesses or, Gustav Framboise

 

Bague La Tour des Dames Gustav Framboise

Bague La Tour des Dames Gustav Framboise

Manchette Pigalle, Gustav Framboise

Manchette Pigalle, Gustav Framboise

 

Sautoir Joseph de Maistre, Gustav Framboise

Sautoir Joseph de Maistre, Gustav Framboise

Souhaitons-leur bonne route dans leurs créations, stylées et intemporelles !

Des nouvelles aussi de la créatrice Cindy Chao qui ouvre son showroom Cindy Chao The Art Jewel à Hong Kong.

Cindy Chao

Cindy Chao

Un showroom privé de 125 m2, rien que ça !, situé en plein centre de Hong Kong au 50 Connaught Road Central.

Cindy Chao - Showroom Hong Kong

Cindy Chao – Showroom Hong Kong

Uniquement sur rendez‐vous, cet écrin présentera de manière permanente la collection Black Label Masterpieces. Cette installation marque par ailleurs la transition du siège de la marque vers Hong Kong tout en donnant un accès privilégié aux bijoux d’arts pour les collectionneurs avertis du monde entier.

CindyC1

Enfin, pour terminer en beauté cette première salve d’informations en retard, la Maison Piaget a dévoilé sa nouvelle collection de Haute Joaillerie : Piaget Mediterranean Garden, inspirée par la beauté lumineuse et les fastes de la Côte d’Azur.

Inspirée du passé riche des années insouciantes de la Côte d’Azur, oscillant alors entre jet-set et stars du cinéma, la nouvelle collection de Haute Joaillerie Mediterranean Garden apporte « sa touche de contemporanéité au style de vie fascinant de la Côte d’Azur, avec élégance et passion de la mode. Exploitant les techniques les plus complexes de l’orfèvrerie pour marier les pierres précieuses et l’or, les étonnantes créations de cette collection, destinées à la femme moderne et raffinée, portent en elles l’élégance caractéristique associée, depuis les années 1960, au style de vie de la Côte méditerranéenne« , souligne la Maison.

Mais voyez plutôt :

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

 

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

 

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Et puisque c’est beau, qu’on ne s’en lasse pas, et que je dois me faire pardonner ma longue absence, on s’en reprend un peu plein les yeux, d’accord ?

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

G34HB900

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Nouvelle collection de Haute Joaillerie Piaget Mediterranean Garden

Publicités
Il va falloir attendre…

Il va falloir attendre…

Attendre quoi au juste ? La parution de l’ouvrage « Piaget Horlogers et Joailliers depuis 1874 « . Un livre qui retrace l’histoire et le savoir-faire de Piaget, « mais aussi les années ou l’audace et la créativité étaient les maîtres-mots des créations horlogères et joaillières« ,  souligne le communiqué. Et le 14 novembre, date annoncée de la publication, ça semble loin, loin, loin, pas vrai ?

Cela étant, j’ai de la chance puisque je peux vous montrer quelques pages dudit ouvrage, révélées en France en exclusivité mondiale par la célèbre Maison :

PIAGETDouble_A_droite PIAGETDouble_A_gauche

Piaget Horlogers et Joailliers depuis 1874

Piaget Horlogers et Joailliers depuis 1874

« Faire toujours mieux qu’il n’est nécessaire », telle est la devise de la Maison Piaget, dont les qualités ont su séduire nombre d’artistes de Dali à Warhol, en passant par Arman, Hans Erni ou Pierre & Gilles, et sublimer les femmes les plus élégantes du monde (Liz Taylor, Jackie Kennedy, Marisa Berenson, Ursula Andress).

Forcément, il sera question de montres, mais pas seulement. Et, pour autant, je dois avouer que depuis ma visite à la Biennale 2014 au Grand Palais, je voue un culte à leurs montres-manchettes, de toute beauté. Mais trève de bavardages, reprenons…

Les témoignages d’Yves Piaget et des artisans, soutenus par les photographies de pièces somptueuses et d’ateliers présents dans l’ouvrage, ont pour objectif d’emporter le lecteur dans les coulisses de la Maison, née en 1874 à la Côte aux Fées, petit village du Jura Suisse.

Piaget Horlogers et Joailliers depuis 1874

Piaget Horlogers et Joailliers depuis 1874

L’ouvrage a été écrit par Florence Müller, diplômée de l’Institut d’art et d’archéologie et de l’École du Louvre. Ancienne directrice et conservatrice de l’Union française des arts du costume au musée des Arts de la Mode, elle est commissaire d’expositions, enseignante, notamment à l’Institut français de la mode, et auteur d’ouvrages sur la mode.

Les photographies sont quant à elles signées de Steve Hiett, grand maître de la photographie, qui  s’est imposé dans l’univers de la mode dans les années 1970, avec un imaginaire bien particulier et un art du flash qui sont devenus sa signature ; et Philippe Garcia, qui apporte son regard singulier sur la nature morte et traite ses objets comme des sculptures.

 

Piaget Horlogers et Joailliers depuis 1874

Piaget Horlogers et Joailliers depuis 1874

PIAGETp132_SFJan20142800

Edité par La Martinière, l’ouvrage sera en vente à partir du 14 novembre 2014.

En cadeau bonus, et comme j’ai pu me balader sur le site de Piaget, quelques vidéos que je trouve très intéressantes. Dont celle-ci sur le sertissage :

Ici, une autre, également de toute beauté sur la gemmologie :

Une troisième qui s’intéresse plus particulièrement au travail du métal :

Et une dernière, qui traite plus particulièrement de la créativité et de la recherche créative :

De quoi vous faire patienter un peu avant la sortie de l’ouvrage !

 

 

 

 

Souriez, c’est la rentrée -3

Souriez, c’est la rentrée -3

Suite et fin de toutes ces informations passées à la trappe de ma galère estivale de wifi (ici et ici, les épisodes 1 et 2). Et croyez-moi, il aurait été regrettable que ces informations finissent dans un trou noir informatique.

Commençons par Repossi. La Maison a présenté au coeur de l’été, le 9 juillet, sa nouvelle collection, Serti sur vide. Il s’agit d’une collection de pièces uniques et en édition limitée, parmi les pièces classiques de haute joaillerie de la Maison Repossi.  Gaia Repossi a imaginé les grandes pierres et diamants « sertis dans le vide, ne laissant apparaître que la pierre et la peau. L’architecture et le volume des pierres seules créent un motif complexe, qui se suffit à lui même. Les touches de lumière créent un motif abstrait pour une Haute Joaillerie essentielle et minimale, nouvelle et à la fois brutale, où l’ergonomie du corps allonge et éclaire la peau de ses éclats« , selon la Maison, qui a dévoilé cette collection à l’hôtel d’Evreux.

Repossi, collection Serti Sur Vide

Repossi, collection Serti Sur Vide

respossibaguestructure1
Ces pièces sont déclinées en or rose, or blanc et or noir serties de diamants ou de diamants roses, ou serti d’or pur. Les pierres centrales sont des diamants blancs, fancy yellow, fancy pinkish aux diamants roses.

Repossi, collection Serti Sur Vide

Repossi, collection Serti Sur Vide

repossibagueorjaune1 repossibagueorjaune2 repossiBOorblanc

La Maison a par ailleurs profité de l’été pour révéler sa nouvelle campagne de communication, dont voici quelques visuels (photo, David Sims; style, Joe Mc Kenna; arrt direction, M/M; models, Iselin Steiro et Maartje Verhoef) :

Campagne Repossi Fall 2014

Campagne Repossi Fall 2014

CAMPAGNE6 CAMPAGNE8 CAMPAGNE9

La maison Montblanc a quant à elle dévoilé sa collection Emblem. Une collection qui intègre l’univers des symboles Montblanc : le cœur pour l’amour, le trèfle pour la chance et l’étoile pour le bonheur.

Concrètement, voici cette collection côté coeur :

Montblanc, collection Emblem

Montblanc, collection Emblem

montblanc2 montblanc3

Et côté Trèfle :

Montblanc, collection Emblem

Montblanc, collection Emblem

et enfin, côté Etoile :

Montblanc, collection Emblem

Montblanc, collection Emblem

montblanc6

C’est ensuite Piaget qui a fait l’actualité, avec une nouvelle campagne de communication, signée de l’agence BETC Luxe, dont la signature est « Perfection in Life ». Une invitation à découvrir un univers de pièces exceptionnelles présentées dans les lieux les plus fascinants du monde.

Campagne Piaget, Fall 2014

Campagne Piaget, Fall 2014

Cette campagne a été réalisée par Maud Rémy-Lonvis avec des pièces iconiques de la célèbre maison, notamment la « montre la plus fine du monde », la Altiplano de Piaget.
Campagne Piaget, Fall 2014

Campagne Piaget, Fall 2014

PIAG_1406208_LosAngeles_DP_460x300.indd_N

Dans la masse de ces nouvelles estivales, j’ai été ravie de recevoir des nouvelles de SJP alias Sarah-Jessica Parker, actrice iconique de S** & the City, dans un registre auquel elle ne nous avait pas habitués!
En effet, elle signe une collaboration avec Cindy Chao, créatrice de haute joaillerie contemporaine mondialement connue pour ses créations complexes aux pierres précieuses très rares. Les deux comparses ont donné naissance à un bijou singulier, la broche « Ballerina Butterfly » Black Label Masterpiece 2014, qui sera vendue aux enchères à Sotheby’s Hong Kong lors de la vente « Magnificent Jewels and Jadeite » au mois d’octobre. Le montant de la vente sera reversé au New York City Ballet.
Cindy Chao et Sarah Jessica Parker Créent la Broche « Ballerina Butterfly » Black Label Masterpiece 2014

Cindy Chao et Sarah Jessica Parker
Créent la Broche
« Ballerina Butterfly » Black Label Masterpiece 2014

« Parker et Chao ont une admiration mutuelle pour leur carrière créative respective depuis l’exposition « Black Label Masterpiece » de Cindy Chao à Beijing en 2011. Leur amitié et respect mutuels les a conduites à de nombreuses discussions au sujet d’une éventuelle collaboration. Lors de l’ouverture de la boutique de Cindy Chao à Pékin en 2012, où Parker était invitée d’honneur, les deux femmes ont décidé de combiner leurs talents créatifs pour travailler ensemble à la conception d’un bijou unique, dont les profits seraient destinés à une oeuvre de charité« , explique le communiqué.

 Cindy Chao et Sarah Jessica Parker Créent la Broche « Ballerina Butterfly » Black Label Masterpiece 2014

Cindy Chao et Sarah Jessica Parker
Créent la Broche
« Ballerina Butterfly » Black Label Masterpiece 2014

« Ballerina Butterfly , Black Label Masterpiece I, 2014 » a été réalisée durant deux ans, au cours desquels Parker et Chao se sont vues à de nombreuses occasions afin d’élaborer ensemble la conception de l’oeuvre, d’examiner les croquis, moulages de cire et pierres précieuses. Son corps en titane et or 18 carats soutient un diamant coussin brun de 26,27 carats, trois diamants bruts bruns pesant 47,71 carats au total, trois perles de conque de 7,25 carats au total, entourés de 4’698 diamants et diamants fantaisie colorés de 98,09 carats au total. Voilà la bête :

2014 Black Label Masterpiece I Ballerina Butterfly

2014 Black Label Masterpiece I Ballerina Butterfly

Après ce pur moment people, un détour par la maison Spallanzani, marque milanaise, fondée en 1880 par Carlo Spallanzani. Cette dernière dévoile la collection ‘Manette’, inspirée par un autre bracelet historique de la Maison, revisité au travers d’une collection complète, avec pavages de pierres précieuses.
Collection Manette de Spallanzani

Collection Manette de Spallanzani

Créé dans les années 80, ce bijoux mythique de la marque est devenu un véritable must have. Quelques décennies plus tard, Gaïa Spallanzani décide de remettre au goût du jour cette collection dans une version personnalisable : choix des formes, de l’or et des pierres précieuses.
Collection Manette de Spallanzani

Collection Manette de Spallanzani

Spallanzani - Manette 05 Spallanzani - Manette 22

Des nouvelles enfin, de la maison de joaillerie Pasquale Bruni. Sa fleur à 5 pétales, une des icônes de la marque, prend vie et fleurit en toute séduction dans le jardin luxuriant de la Maison. Pour Noël 2014, la collection Bon Ton est éditée en version « full pavé » : diamants blancs sur or blanc, diamants noirs sur or blanc, diamants bruns sur or rose. Des bijoux séduisants notamment grâce à une technique de pavage unique, « qui apporte à chaque pièce une incomparable luminosité« .

PAsquale Bruni, collection Bon Ton

PAsquale Bruni, collection Bon Ton

PASQUALE BRUNI Bague Collection BON TON or jaune et diamants bruns PASQUALE BRUNI Bagues Collection BON TON or jaune et diamants bruns - orblanc et dimants noirs - or blanc et diamants blancs PASQUALE BRUNI Bon Ton-neklace_black diamonds PASQUALE BRUNI Bon Ton-rings_black and white diamonds

Avant de vous quitter, j’aimerais vous parler d’une créatrice que j’ai découverte il y a peu et qui fait de jolis bijoux. Emma Cargill a fait des études de philosophie, avant de travailler dans le secteur audiovisuel et finir par se diriger vers la décoration d’intérieur!  Par la suite, la passion de la mode et des accessoires a conduit naturellement Emma Cargill a créer sa propre marque de bijoux. « Au départ de ce projet, il y a avant tout un désir de proposer des pièces uniques réalisées à la main et faisant appel au savoir faire d’artisans« , explique la présentation de cette touche à tout de talent!

Jugez plutôt :

Emma Cargill

Emma Cargill

mspress_emma_cargill_collier_cleopatre mspress_emma_cargill_collier_gatsby (1) mspress_emma_cargill_collier_noeud_pap_1 mspress_emma_cargill_collier_saturne

Des pièces simples, sobres, classiques mais avec ce petit twist qui fait la différence… De quoi faire de beaux rêves !

 

 

Orgie de bijoux!

Orgie de bijoux!

Et voilà, mes bonnes résolutions volent en éclat ! Les news de l’été et la visite des showrooms pour découvrir les nouveautés de l’automne-hiver 2014 devront attendre un peu… La faute à la biennale des antiquaires et de la haute joaillerie, qui se tient actuellement au Grand Palais. Forcément, il faut y aller, y courir même, ne serait-ce que pour admirer les derniers délires de Wallace Chan et ses bijoux futuristes en titane (oui, en titane, auquel il donne une couleur « scarabée » du plus bel effet, jugez plutôt) :

Biennale 2014, Wallace Chan

Biennale 2014, Wallace Chan

Manque de chance, c’est la seule image que j’ai pu prendre de ce stand, les prises de photos y étant interdites… Mais voici deux images « corporate » de ce que j’ai pu admirer à l’intérieur, notamment le pendentif Hologramme bluffant :

Biennale 2014, Wallace Chan

Biennale 2014, Wallace Chan

wallace chan3

Mais je me rattrape de suite avec les merveilleuses créations de Van Cleef & Arpels, dont la collection est placée sous le signe de Peau d’Ane :

Biennale 2014 Van Cleef

Biennale 2014 Van Cleef

Biennale 2014, Van Cleef

Biennale 2014, Van Cleef

Une occasion pour la célèbre maison de renouveler son serti mystérieux…

Biennale 2014, Van Cleef

Biennale 2014, Van Cleef

Et de dévoiler quelques précieuses pièces :

Biennale 2014, Van Cleef

Biennale 2014, Van Cleef

VCA3 VCA4 VCA7

Le stand de la maison Cartier n’est pas moins impressionnant :

Biennale 2014, Cartier

Biennale 2014, Cartier

CARTIER4 CARTIER5

On y retrouve des opales, tendance lourde de cette année :

Biennale 2014, Cartier

Biennale 2014, Cartier

Mais également des bijoux très modernes, comme cette manchette, sublime :

Biennale 2014, Cartier

Biennale 2014, Cartier

Je suis ensuite allée chez Bulgari, où j’ai été charmée par l’accueil et la gentillesse des conseillers présents. Soulignons que je ne me suis présentée ni comme journaliste, ni comme blogueuse, mais comme simple admiratrice de bijoux.

J’ai commencé ma visite par des pièces vintage, notamment ce magnifique collier, ayant appartenu à Elizabeth Taylor

Biennale 2014, Bulgari

Biennale 2014, Bulgari

BULGARI2 BULGARI3 BULGARI4

Les créations modernes ne sont pas moins époustouflantes, et moi qui adore les émeraudes, j’ai été servie :

Biennale 2014, Bulgari

Biennale 2014, Bulgari

BULGARI6 BULGARI7 BULGARI8

Chez Chanel, là encore, l’accueil était parfait. Par contre, si j’ai été séduite par certaines créations (ce collier, mon dieu, ce collier…!), j’ai trouvé l’ensemble des pièces présentées assez inégal. D’un autre côté, les créations comme la manchette ci-après emploient des techniques assez rares de nos jours, notamment le repoussé, qui se mixe parfaitement à la modernité de l’ensemble. Un twist suffisamment rare pour être souligné.

Biennale 2014, Chanel

Biennale 2014, Chanel

CHANEL2 CHANEL3 CHANEL4

J’ai malheureusement pris très peu d’images chez Dior, l’affluence et l’éclairage rendant l’exercice presque impossible :

Biennale 2014, Dior

Biennale 2014, Dior

DIOR2 DIOR3 DIOR4

Dommage pour cette robe que j’avais déjà eu l’occasion d’admirer dans un ouvrage et dont je trouve l’effet « vague » absolument splendide !

L’exposition Boucheron m’a absolument renversée, notamment ce collier ahurissant, issu de la ligne Rives du Japon, avec les boucles d’oreilles assorties :

Biennale 2014, Boucheron

Biennale 2014, Boucheron

BOUCHERON1Bis BOUCHERON2

Après un interlude,

Biennale 2014, Boucheron

Biennale 2014, Boucheron

…la même ligne a dévoilé le collier et la bague ci-après :

Biennale 2014, Boucheron

Biennale 2014, Boucheron

BOUCHERON5

Biennale 2014 Boucheron

Biennale 2014 Boucheron

La ligne Splendeur de Russie n’a que peu à lui envier, jugez plutôt :

Biennale 2014, Boucheron

Biennale 2014, Boucheron

BOUCHERON10 BOUCHERON11 BOUCHERON 16

Biennale 2014, Boucheron

Biennale 2014, Boucheron

BOUCHERON18

Et enfin, la sublime ligne Fleur des Indes ne pouvait pas me laisser indifférente, avec ses émeraudes ET ses opales :

Biennale 2014, Boucheron

Biennale 2014, Boucheron

BOUCHERON14

Pour finir, la maison Piaget, que je ne connaissais que de nom et que j’ai découverte lors de cette Biennale. TOUT m’a séduit ici, que ce soit la collection vintage ou la collection contemporaine :

 

Biennale 2014, Piaget

Biennale 2014, Piaget

PIAGET2 PIAGET3 PIAGET4 PIAGET5 PIAGET6

J’ai malheureusement fait l’impasse sur Chaumet, où je n’ai rien photographié. Espérons que je pourrais trouver des visuels sur le world wide ouaib !

Et si vous avez l’occasion, allez voir cette Biennale qui mérite le détour !