Souriez, c’est la rentrée !

Souriez, c’est la rentrée !

Je vais essayer une première synthèse des informations qui me sont parvenues cet été et dont je n’ai pas pu faire écho, pour cause de vol de mon ordinateur et de wifi en rade!

Pour commencer, sachez que la Maison Eternamé a enfin une boutique : la marque dispose en effet d’un corner de 20m² au sein de l’hôtel 5 étoile Peninsula Paris, qui a ouvert ses portes le 1er août 2014. Péninsula Paris est le premier flagship d’Eternamé, marque fondée en 2007 par la créatrice Sarah Besnainou. La boutique Eternamé est ouverte tous les jours de 10h à 21h. The Peninsula Paris 19 Avenue Kleber, 75 016 Paris.

Boutique Eternamé du Peninsula Paris

Boutique Eternamé du Peninsula Paris

Dans le courant de l’été, la marque Redline a communiqué sur ses fameux bracelets diamant/fil qui se sont parés de fluo, très dans l’air du temps. La marque propose en outre des collections pour petits budgets, comme ce collier en diamant sur fil rose fluo et or rose, à 250 euros :

Collier Redline pour budgets serrés

Collier Redline pour budgets serrés

Un peu plus onéreuse, cette boucle d’oreille unique nous a tapé dans l’oeil… Jolie non ?

Boucle d'oreille unique de Redline

Boucle d’oreille unique de Redline

C’est fin juin que la maison lucernoise Bucherer, fondée en 1888 et connue pour son expertise horlogère, a choisi de révéler sa toute nouvelle collection de bijoux, Lacrima, en or gris et diamants. J’aime beaucoup cette ligne épurée et sobre, particulièrement la bague, que je trouve très réussie :

Bucherer-Pendentif Lacrima Bucherer-Bracelet Lacrima

Bucherer, collection Lacrima

Bucherer, collection Lacrima

Des nouvelles ensuite, de l’enseigne MATY, qui a dévoilé au cœur de l’été ses nouvelles collections. Des collections notamment inspirées par l’univers du vitrail des cathédrales, comme les lignes Rosaces et Arcadia. Ici, la ligne Arcadia :

Ligne Arcadia de Maty

Ligne Arcadia de Maty

MATY_Bague_Arcadia OR JAUNE 375 - 245euros (2) MATY_Bague_Arcadia OR JAUNE 375 - 245euros

Là, la ligne Rosace :

Ligne Rosaces de Maty

Ligne Rosaces de Maty

MATY_Rosaces_Collier_Plaque Or_89euros

 

La lumière semble avoir beaucoup inspiré les créatifs de l’enseigne, comme le montre cette très réussie collection Néon :

Ligne Neon de Maty

Ligne Neon de Maty

MATY_NEON_BO_OR 375_TOPAZE_229euros MATY_NEON_COLLIER_OR 375_QUARTZ_AMETHYSTES_295euros MATY_NEON_COLLIER_OR 375_TOPAZE_259euros

J’ai littéralement craqué sur cette très jolie bague :

Bague de la ligne Neon de Maty

Bague de la ligne Neon de Maty

Enfin, pour clore ce premier article de la rentrée, célébrons la naissance de la nouvelle marque Bijoux Coquette. « Son approche artistique et conceptuelle se joue des codes du bijou traditionnel pour une interprétation avant-gardiste et “clin d’oeil” « , souligne le communiqué de presse. A vous de juger :

Bijoux Coquette

Bijoux Coquette

MSPRESS_BIJOUX_COQUETTE_Noemie_Arrigo_Bracelet_2_Lilliputienne_BD-460x460 MSPRESS_BIJOUX_COQUETTE_Noemie_Arrigo_Bracelet_Croco_BD-460x276 MSPRESS_BIJOUX_COQUETTE_Noemie_Arrigo_Bracelet_noir_Anodine_BD-460x460 MSPRESS_BIJOUX_COQUETTE_Noemie_Arrigo_Bracelets_Bouton_porte_BD1-460x460 MSPRESS_BIJOUX_COQUETTE_Noemie_Arrigo_Collier_Bouton_noir_BD-214x460

 

A noter, les bijoux de la marque sont travaillés exclusivement en or rouge, pour « se confondre avec la teinte de la peau ».

Et hop, je retourne à mes recherches d’alternance . Mais je reviendrai sur les news de cet été, soyez tranquille !

La ligne rouge…

La ligne rouge…

Je confesse, ce blog est en jachère, pour cause de rentrée chargée, de dispersion personnelle, de sorties diverses et variées et, aussi, de flemme de pré-rentrée. Mea culpa, mea culpa! Pourtant, les actualités ne manquent pas! Commençons par la marque Redline, qui m’a gentiment ouvert les portes de son showroom (et accessoirement, de ses ateliers).

Quitte à rester dans le domaine de la confession, je dois avouer que, pour moi, Redline, c’était une marque que je n’apparentais pas tellement au secteur de la bijouterie mais plutôt le déploiement d’une idée maline : un fil, un diamant, et hop, le tour est joué. Du coup, dans mon esprit, à part de jolis bracelets, la marque n’avait pas tellement à revendiquer…, et j’étais plus que curieuse de voir ce qu’ils avaient à dire…

Evidemment, je me trompais.

Car j’ai découvert, dans l’écrin de la rue Saint-Honoré, à deux pas de Louvre, une société familiale (c’est le frère de la créatrice, – absolument charmant-,  qui m’a fait les honneurs de la maison), qui a bien développé son activité, même si celle ci reste centrée sur le diamant et l’incontournable bracelet…

IMG_6906 IMG_6909

Car, il y a aussi là des bagues,

IMG_6908 IMG_6910

Une collection pour hommes :

IMG_6913

Portés, j’ai trouvé que les bracelets ‘tombaient’ très bien sur un bras masculin (ou féminin d’ailleurs) : c’est unisexe sans être trop fragile et surtout sobre et très classe. Je vous laisse juger :

IMG_6912

Une autre collection est dédiée aux enfants, (bien pratique pour un cadeau de baptême si, par exemple, les parents sont de confession différentes…)

IMG_6915

IMG_6914

Enfin, bien évidemment, nous avons évoqué les actualités de la rentrée. Au programme, notamment, cette nouvelle collection de bracelets, baptisée Etincelant et qui voit s’entremêler trois fils, au cœur desquels des perles de culture font ressortir tout l’éclat des diamants :

IMG_6907 IMG_6918

Côté actualités également, le 7ème anniversaire de la marque, qui, pour l’occasion a demander à 7 créateurs (dont Imany, Ladurée, l’artiste Smiley et Sarah-Jessica Parker), d’imaginer une création en rapport avec l’esprit de la marque… Le résultat est très surprenant et pas forcément ‘portable’…

IMG_6916

Last but not least, du 27 au 30 septembre, Redline exposera ses collections au salon « Première Classe » dans les jardins des Tuileries durant la deuxième session de la Fashion Week de Paris.

Je garderai de cette journée portes ouvertes l’image d’une marque jeune, dynamique, incarnée par des gens très sympathiques, ouverts et serviables, souriants, emballés par les produits qu’ils vendent (et portent) et qui nous ont fait les honneurs de leurs ateliers (pas de photos autorisées malheureusement).