Cartier rouvre ses portes au 154 Champs-Élysées

Cartier rouvre ses portes au 154 Champs-Élysées

L’adresse mythique, 154 Champs-Elysées, ouverte il y a 10 ans, a fait peau neuve et rouvre ses portes au mois de mai cette année. Pour célébrer l’événement, la Panthère, inspiration et emblème de Cartier, s’animera au sein de la boutique à travers une expérience interactive inédite et pleine d’émotion.

L’hôtel particulier, construit sous le Second Empire, dispose désormais d’une majestueuse entrée sur la célèbre avenue. « On y pénètre par une ouverture monumentale, dont les vitrines de plus de sept mètres de haut mettent en scène la présence théâtrale de deux grands lustres en enfilade. Deux  étages répartis sur 650 mètres carrés, un escalier en spirale, une ordonnance des pièces à la Française« , souligne le dossier de presse de Cartier…, bref, il va falloir aller voir ça !

Cartier, 154 Champs-Elysées (Bruno Moinard © 4BI Bruno Moinard)

Cartier, 154 Champs-Elysées (Bruno Moinard © 4BI Bruno Moinard)

Huit mois ont été nécessaires à l’achèvement des travaux du 154 Champs-Élysées, au cours desquels l’intégralité des espaces a été repensée. Une transformation dont Bruno Moinard, architecte d’intérieur parisien, signe l’œuvre originale. Le sol alterne parquet Versailles et tapis de pierres d’Istrie serties de cabochons ton sur ton, encadrés d’un liseré doré. Avec ses huit mètres de hauteur sous plafond et ses deux lustres de près de cinq mètres réalisés par le verrier d’art français Régis Mathieu, l’entrée est encadrée de part et d’autre de trois balcons cintrés. Enfin, l’escalier est dessiné en spirale, et est parcouru d’une rampe en bronze, le long de murs enduits et moirés à la main de pigments naturels par l’atelier de l’artisan français Pierre Bonnefille.

36534

Cet événement inaugure une série d’ouvertures et de rénovations à grande échelle, souligne la Maison : Chengdu, ville du centre ouest de la Chine, au printemps, Séoul et Tokyo à l’automne et enfin New York début 2016.

« Ces projets stratégiques réaffirment le dynamisme et l’esprit pionnier qui caractérisent depuis toujours la Maison, avec la volonté de sublimer un héritage prégnant, mais toujours mis dans la perspective contemporaine de l’évolution de ses clients, de plus en plus cosmopolites et connaisseurs« , précise Cartier.

Cartier, 154 Champs-Elysées (Bruno Moinard © 4BI Bruno Moinard)

Cartier, 154 Champs-Elysées (Bruno Moinard © 4BI Bruno Moinard)

Tour d’horizon express

Tour d’horizon express

Après un petit passage à vide rédactionnel, lié à mon prochain déménagement, revoici quelques informations intéressantes reçues dans les 10-15 derniers jours. Et en vrac, oui !

Après le succès de son exposition Un printemps anglais en 2013, la galerie Elsa Vanier, décidément très active, hisse à nouveau le pavillon britannique en 2015, du 21 mars au 8 mai.

3 nouveaux créateurs viennent enrichir sa sélection, qui inclura également les créations les plus récentes de ceux qui avaient marqué la première édition. Le souhait réitéré de la galerie d’illustrer la diversité des styles de l’art du bijou d’Outre- Manche anime cette exposition qui met en avant 9 talents très différents.

Les métaux vont des plus classiques, or 18cts, platine ou argent massif, aux métaux plus expérimentaux comme le titane et le palladium (métal gris de la famille du platine encore peu travaillé en France).

Les joailliers et orfèvres exposés sont Jonathan Boyd, Jacqueline Cullen, Jo Hayes-Ward, Sarah Herriot, Ornella Iannuzzi, Josef Koppmann, Kayo Saito, Rie Taniguchi et Heather Woof.

Ici, une création de Sarah Herriot en or 18ct

Bague Splash – Sarah Herriot or 18ct, 3860 €.jepg

Bague Splash – Sarah Herriot or 18ct, 3860 €.jepg

Cette exposition se tient sous le regard bienveillant de la société des orfèvres britanniques : « The Goldsmiths’ Company« , qui avait soutenu la première édition. Créée par charte royale en 1327, cette institution garantit depuis 700 ans la qualité (c’est-à-dire le titre) des métaux précieux utilisés en joaillerie et en orfèvrerie au Royaume-Uni. Son rôle s’étend aujourd’hui à la promotion de l’orfèvrerie et de la joaillerie par le biais de commandes de pièces d’exception, l’organisation de concours et d’expositions.

Un petit aperçu des pièces exposées :

3 bagues Ball Top – Jacqueline Cullen, or 18ct, diamants sur jais A partir de 1336 €

3 bagues Ball Top – Jacqueline Cullen, or 18ct, diamants sur jais A partir de 1336 €

Broche “My horn is no medecine” Rie Taniguchi, argent massif, émail 400 €

Broche “My horn is no medecine” Rie Taniguchi, argent massif, émail 400 €

broche Petal de Kayo Saito en argent, 1590€

broche Petal de Kayo Saito en argent, 1590€

Exposition Britain 2015, du 21 mars au 8 mai 2015, à la Galerie Elsa Vanier, 7, rue du Pré aux Clercs, 75007 Paris.

Un petit tour ensuite du côté de la nouvelle collection de Virginie Mahé. L’univers Virginie Mahé, c’est une gamme de best-sellers et de petites séries fantaisie selon l’air du temps, à prix attractifs. Une touche féminine intemporelle caractérise son travail de customisation d’estampes filigranées en laiton brut ou peint, sa matière de prédilection, avec un nouvel attrait pour le crochet qu’elle teint elle-même.

RAS-DE-COU-AILES-BLEU-VIRGINIE-MAHE

RAS-DE-COU-AILES-BLEU-VIRGINIE-MAHE

BOUCLES-D-OREILLES-AILES-ROUGE-VIRGINIE-MAHE

BOUCLES-D-OREILLES-AILES-ROUGE-VIRGINIE-MAHE

On peut désormais retrouver la boutique de Virginie à deux pas du Marché d’Aligre. Un espace qu’elle souhaite être le reflet de son identité et de ses coups de cœur puisqu’elle y accueillera une sélection de créatrices partageant ses valeurs comme Vanina Escoubet, Phalaenopsis (PAP), Patricia Blanchet (chaussures) et Mélyne Roi (maroquinerie).

PLASTRON-FLASH-ROUGE-ORANGE-VIRGINIE-MAHE

PLASTRON-FLASH-ROUGE-ORANGE-VIRGINIE-MAHE

HEADBAND-GALAXY-GRIS-VIRGINIE-MAHE

HEADBAND-GALAXY-GRIS-VIRGINIE-MAHE

RAS-DE-COU-EPI-VIRGINIE-MAHE

RAS-DE-COU-EPI-VIRGINIE-MAHE

Ensuite, passons à l’univers d’une créatrice que je ne connaissais pas encore, Mademoiselle Antoinette, qui sort sa nouvelle ligne Holidays.

Colliers, bracelets ou boucles d’oreilles en perles de verre et pierres semi-précieuses… J’ai particulièrement aimé la collection Dubaï :

Collier Dubaï, Perles en verre noires, perles en verre doré à l'or fin 24 carats, et perles d'onyx, 59 €

Collier Dubaï, Perles en verre noires, perles en verre doré à l’or fin 24 carats, et perles d’onyx, 59 €

Bracelet Dubaï, Perles en verre noires, perles en verre dorées à l'or fin 24 carats, et perles d'onyx, 39 €

Bracelet Dubaï, Perles en verre noires, perles en verre dorées à l’or fin 24 carats, et perles d’onyx, 39 €

Boucles d'oreilles Dubaï dorées à l'or fin, perles de verre noires, perles de verre dorées à l'or fin 24 carats et perle carré facettée Swarovski noire, 49 €

Boucles d’oreilles Dubaï dorées à l’or fin, perles de verre noires, perles de verre dorées à l’or fin 24 carats et perle carré facettée Swarovski noire, 49 €

Enfin, terminons par l’univers fascinant de Flora Martelli, alias Mademoiselle Flora Création. Mariage de pierres précieuses et semi-précieuses, les collections Mademoiselle Flora Créations invitent à un voyage ou l’or et l’argent subliment ce que la nature offre de plus beau. Des pièce uniques qui allient l’art à la bijouterie pour composer des créations originales, jugez un peu :

 

Collier en perles d’eau douce, amazonite, plaque en jade sculpté avec intercalaires et fermoir en vermeil.

Collier en perles d’eau douce, amazonite, plaque en jade sculpté avec intercalaires et fermoir en vermeil.

Collier 3 rangs en perles d’eau douce baroques, pampilles en hématite dorée, perles d’eau douce et gouttes de cristal de roche facettées avec fermoir en vermeil.

Collier 3 rangs en perles d’eau douce baroques, pampilles en hématite dorée, perles d’eau douce et gouttes de cristal de roche facettées avec fermoir en vermeil.

C’est au cœur de la bijouterie familiale aux côtés de ses parents que toujours Flora Martelli apprend d’abord apprécier les matières nobles, gemmes, or, argent et perles puis à les travailler. Ses parents lui transmettent non seulement leur savoir-faire, mais aussi cette passion pour les pierres, qu’elles soient brutes, précieuses, connues ou méconnues du grand public. Après des études de commerce à Nice, et de nombreuses années d’apprentissage dans l’entreprise familiale, l’idée de la création d’une marque de bijoux commence à germer, pour finalement se concrétiser au mois de Juin 2008 avec Mademoiselle Flora Créations.

Précieuse Passion Pièce unique Collier en perles d’eau douce, pendentif en pyrite brute, or et citrines madère, intercalaires et fermoir en or jaune.

Précieuse Passion
Pièce unique
Collier en perles d’eau douce, pendentif en pyrite brute, or et citrines madère, intercalaires et fermoir en or jaune.

A noter, Mademoiselle Flora Créations propose en outre un service de transformation de colliers et de bracelets en pierres ou en perles, et des créations personnalisées sur demande.

Bon, je crois que c’est fini pour aujourd’hui! Je peux retourner à mes cartons !

Faire un tour à la Mairie du 11e

Du 5 au 8 février, la salle Olympe de Gouges de la Mairie du 11e organise en partenariat avec l’association des 4A, le Salon d’Artisanat et des métiers d’art. Les Ateliers de Paris en sont cette année, l’invité d’honneur. Le salon de l’artisanat et des métiers d’Art présentera, quatre jours durant, plus de 50 artisans, créateurs et designers contemporains, dans les domaines de la décoration, l’ameublement, l’art graphique, le stylisme.

mairie11

Invités d’honneurs 2015, dix jeunes créateurs issus des Ateliers de Paris seront également présents lors de cette 20e édition. Avec :

Karoline Bordas Incute

Aya Muramatsu

Clotilde Toussaint

Laura Mérenda

Camille Roussel

Sika Viagbo

Samuel Gassman

Peggy Derolez

In cute

In cute

Salon d’Artisanat et des métiers d’art : Du 5 au 8 février 2015, Vernissage le jeudi 5 février 2015 à 18h30

Entrée libre tous les jours de 12h à 19h (18h le dimanche). Salle Olympe de Gouges – 15, rue Merlin – 75011 Paris

Bijorhca, on y va ?

Bijorhca, on y va ?

Désolée pour ceux de mes lecteurs qui me suivent avec assiduité mais les vacances furent un peu longues… Besoin de faire un break, de manger de la dinde aux marrons, mais aussi d’organiser mon prochain départ de Paris, bref, de gros changements en perspective !

Mais ce n’est pas une raison pour se laisser aller, ni passer à côté du salon incontournable de la rentrée ! Je parle bien sûr de Bijorhca Paris !

bijhorca

Après une édition de septembre qui a enregistré 11 120 visites, soit une augmentation du visitorat de 18% par rapport à juillet 2013, Bijorhca Paris, salon international de la Bijouterie Précieuse, Fantaisie et des Montres, est de retour pour sa traditionnelle édition de septembre. Au programme, plus de 500 marques de bijoux sélectionnées pour la qualité et l’originalité de leurs produits ; le désormais installé CREAM by BIJORHCA, espace réservé à une sélection de 40 marques pointues ; des Espaces Tendance (Fashion Trends et sa mise en scène des tendances Printemps-Eté 2015, La Fashion Gallery et les Tendances des bijoux précieux) ; des expositions artistiques en exclusivité et bien sûr un cycle de conférences, telles que « Trucs et astuces pour une bonne dynamique de vente » par Carole Grouésy, consultante en promotion et stratégie, luxe et art, ou « Le point sur la vente des bijoux en ligne dans la bijouterie en France en 2015 », par Françoise Callin, fondatrice de Marmottine.fr et membre de Cyberelles, les femmes du digital, ou encore « Le monde des perles », par Didier Brodbeck, président de DB Consulting, fondateur du magazine Dreams.

Bref, pas mal de choses à faire, d’autant que cette édition marque le retour de la Precious Gallery : après une absence sur la session de septembre, lors de laquelle la bijouterie précieuse était mêlée à la bijouterie fantaisie dans un Espace Tendances unique, la Precious Gallery fait son grand retour avec une sélection pointue de bijoux précieux. Imaginée et conçue par la styliste Elizabeth Leriche, elle dévoile les tendances du Précieux autour de 4 tables dédiées, pour la première fois, aux montres et aux parures de bijoux argent, or et vermeil.

Autre nouveauté, cette année, et pour la première fois, Bijorhca Paris met à l’honneur la bijouterie design et contemporaine avec une allée dédiée, au sein du Fashion Village. Ce secteur en effervescence bouscule les codes du bijou traditionnel pour en faire un moyen d’expression à part entière. La démarche est donc conceptuelle : il s’agit de transmettre un message, des émotions. Le résultat se traduit par des bijoux aux frontières de plusieurs territoires – mode, design, art et artisanat – et des formes épurées, graphiques et structurées.

Les marques déjà inscrites : Alt&Go, Rosa Mendez, Delphine Iskandar, Bandits by Sarah Tari, Vesna Garic, Claire Marfisi, Forme Spazio, Alfredo Escalada et SO’

Bijorhca Paris, du vendredi 23 au lundi 26 janvier 2015

Horaires : du vendredi au dimanche de 9h30 à 19h00 et lundi de 9h30 à 18h

Lieu : Paris Porte de Versailles – Pavillon 5

Santa, dear Santa…

Santa, dear Santa…

Attention, ça commence à sentir Noël, non ? Du coup, je profite de cet espace pour vous informer de toutes les sorties auxquelles on m’a gentiment conviée !

Ca commence le week-end prochain, à la galerie Wenge, où la très talentueuse créatrice Amira Sliman invite quatre créatrices à exposer, du 28 au 30 novembre inclus.

Amira, à force d’aller la voir dans sa boutique, c’est devenue une copine. Au-delà de la belle personne que c’est, je suis absolument sous le charme de ses créations et de son univers :

Créations Amira Sliman, Galerie Wenge

Créations Amira Sliman, Galerie Wenge

Amirabg_argent_slide amiraboplumerouge amiraplumes amiraplumes2

Bref, Amira, je l’adore et je suis certaine que les amies qu’elle va exposer valent le détour ! Il s’agit de Fabienne Tixier, Anne Milbeau, Hyun Jung Lee et Louise Bathélémy. Alors bookez vos agendas, hein ?

Galerie WENGE : 9 rue Ramey 75018 Paris, Tél / Fax : 01 42 52 39 99

Le même week-end, une boutique éphémère va s’ouvrir à l’Atelier 154, qui invite Albane Olika, Elsa Somano, les Éditions Stéphane Bachès, Laurence Oppermann, La tribu des oiseaux et Laurence Fontaine. Au programme de cette chouette boutique, mode, objets lumineux, livres gourmands, bijoux et joaillerie, accessoires et céramiques ! De quoi faire plaisir et se faire plaisir !

Boutique éphémère atelier 154

Boutique éphémère atelier 154

Atelier 154, 14-16 rue Neuve Popincourt, 75011 Paris, métro Parmentier, du jeudi 27 au samedi 29 Novembre, jeudi ouverture à 15h / vernissage à partir de 18h ; vendredi et samedi de 11h à 20h.

Ensuite, la semaine suivante, il faudra passer dans une autre galerie, toujours à Paris : la Galerie Elsa Vanier organise en effet l’expo-vente « les diamants jouent à cache-cache ». Sur le thème précieux du diamant donc. La galerie l’explique ainsi : « Certains créateurs dédaignent sa place de star et l’idée de luxe qu’il véhicule. D’autres adorent son éclat et jouent avec ses couleurs variées qui l’adoucissent ou le font passer incognito. En exploitant son scintillement incomparable, ils ont inventé de nouveaux jeux où la pierre joue à cache-cache ou à chat glacé… »

Et il y a foule, puisque voici la liste de créateurs invités : Marianne Anselin, Esther Assouline, Rose Carvalho, Costanza, Nathalie Dmitrovic, Karen Gay, Jean Grisoni, Jo Hayes-Ward, Josef Koppmann, Niessing, Laurence Oppermann, Philippe et Laurence Ratinaud, Agathe Saint-Girons, Yael Sonia, Martin Spreng, Claire Wolfstirn…

Et quelques-unes de leurs créations :

 

Bague « Brindille » en argent noirci, or blanc et diamants, 690€, Laurence & Philippe Ratinaud

Bague « Brindille » en argent noirci, or blanc et diamants, 690€, Laurence & Philippe Ratinaud

 

Bague « Byzance », en or gris palladié et 48 diamants, 5190€, Esther Assouline

Bague « Byzance », en or gris palladié et 48 diamants, 5190€, Esther Assouline

Bague « Ecorce » en argent noirci, or jaune et diamants, 995€, Laurence & Philippe Ratinaud

Bague « Ecorce » en argent noirci, or jaune et diamants, 995€, Laurence & Philippe Ratinaud

Bague « Feuille » en bronze doré et diamant, 850€, Nathalie Dmitrovic

Bague « Feuille » en bronze doré et diamant, 850€, Nathalie Dmitrovic

Bague « Petit tourbillon » en or jaune, or blanc et diamant, 1260€, Karen Gay

Bague « Petit tourbillon » en or jaune, or blanc et diamant, 1260€, Karen Gay

Bague Runway en acier, diamant blanc et diamant cognac mobile, 550€

Bague Runway en acier, diamant blanc et diamant cognac mobile, 550€

Bague Tension « Aura » en alliage d’or rouge et or gris et diamant cognac 0.17ctct, 3500€, Niessing

Bague Tension « Aura » en alliage d’or rouge et or gris et diamant cognac 0.17ctct, 3500€, Niessing

Bagues « Full moon » en or jaune, pierres fines et diamants, 2330€, Yael Sonia

Bagues « Full moon » en or jaune, pierres fines et diamants, 2330€, Yael Sonia

Bracelet « C’est la fête » en acier, fer rouillé patiné et diamants,690€, Marianne Anselin

Bracelet « C’est la fête » en acier, fer rouillé patiné et diamants,690€, Marianne Anselin

Clous d’oreilles « Refuge en or jaune, or gris ou platine et diamants, à partir de  1750€, Niessing

Clous d’oreilles « Refuge en or jaune, or gris ou platine et diamants, à partir de 1750€, Niessing

Collier « Mon Dieu, mais que vais-je faire du solitaire de ma grand-mère!» en or rose, pierres fines et diamant taille ancienne 4cts, 55000€

Collier « Mon Dieu, mais que vais-je faire du solitaire de ma grand-mère!» en or rose, pierres fines et diamant taille ancienne 4cts, 55000€

Bague «Satellite » en or jaune et diamants, 2190€, Claire Wolfstirn

Bague «Satellite » en or jaune et diamants, 2190€, Claire Wolfstirn

Ensemble bagues et bracelets « Colette » en or diamant, à partir de 395€, Niessing

Ensemble bagues et bracelets « Colette » en or diamant, à partir de 395€, Niessing

Exposition du 5 décembre au 28 février. à la Galerie Elsa Vanier – 7 rue du Pré aux Clercs – Paris 7e

Il me tarde, pas vous ?

 

Quand les minéraux tiennent salon

Quand les minéraux tiennent salon

Bonne nouvelle pour les amateurs de pierres, minéraux et bijoux : du 5 au 7 décembre 2014, se tiendra la 43ème édition du Salon international de Minéralogie et Bijouterie de Paris, à l’Espace Charenton, Paris 12ème. Ce salon est consacré aux pierres fines et précieuses, sous toutes leurs formes : pierres brutes (minéraux & cristaux), taillées (gemmes) ou montées en bijoux, fossiles et météoprites.

« Créé il y a plus de 40 ans par un passionné, le Salon international de Minéralogie et Bijouterie de Paris est devenu un rendez-vous incontournable pour les amateurs de pierres. Entreprise familiale transmise de père en fils, le salon s’est développé au fil des années en préservant sa vocation initiale : faire découvrir le monde captivant des pierres« , souligne le communiqué de l’événement.

du Salon international de Minéralogie et Bijouterie de Paris

du Salon international de Minéralogie et Bijouterie de Paris

De fait, j’ai eu l’occasion de m’y rendre plusieurs fois et d’y découvrir et/ou acquérir nombre de pierres magnifiques, expliquées par de vrais fans. Car s’il regroupe quelque 200 exposants issus de plus de 20 pays dans 2 000m² d’espace, l’événement reste très convivial, et permet, en outre, d’échanger et d’apprendre à connaître des gens qui deviendront peut-être, vos prochains fournisseurs, si vous travaillez dans la bijouterie-joaillerie !

Enfin, pour les non-professionnels et autres amateurs et/ou collectionneurs, c’est un bon moyen, à quelques encablures de Noël, de trouver des idées-cadeaux originales.

 

Salon international de Minéralogie et Bijouterie de Paris : du vendredi 5 décembre au dimanche 7 décembre 2014, de 10h00 à 19h00, à l’Espace Charenton, 327 Rue de Charenton, 75012 Paris. 

Métro Porte de Charenton (ligne 8) ; Bus : Arrêt Charenton Jardiniers (ligne 87) ; Tramway : Arrêt Porte de Charenton (ligne T3).